Rappelons que la promotion à la hors-classe est une promotion de grade qui est destinée aux collègues qui ont fini leur carrière en classe normale, carrière en 11 échelons.
Rappelons que seuls les collègues qui ont au moins 3 ans d’ancienneté dans le 11° échelon tirent un bénéfice financier conséquent et immédiat du reclassement.
Rappelons enfin que le SNES milite pour l’intégration des indices de rémunération de la hors classe dans une classe normale reconstruite.
Dans l’attente, nous partons du principe que tout collègue qui n’a pas démérité doit bénéficier du passage au grade Hors-classe avant son départ en retraite.

Les prérequis :sur la page HORS-CLASSE du site national

Sur les pages du SNES Aix-Marseille :

Hors-classe des certifiés

Hors-classe des agrégés

Hors-classe des CPE

Bilan 2012 de la Hors-classe dans l’académie d’Aix-Marseille :

Alors que le contingent permet de promouvoir 150% des certifiés de ‘académie qui sont au dernier échelon de la classe normale, le 11° échelon, nous n’en promouvons que 78%, et ce taux tombe à 39% pour les collègues qui ont plus de 3 ans d’ancienneté au 11° échelon,(inférieur à la moyenne nationale de 41%).
Le taux de promotion des collègues du 11° est de 84% chez les CPE et de 73% chez les PLP et de 82,5 % chez les PEPS. Il est de 61 % chez les agrégés. On aurait pu promouvoir 15 collègues certifiés au 11° échelon de plus sans pour autant passer sous la moyenne de la part des 10° parmi les promus.

Les 11° représentent 90% des agrégés promus contre seulement 51% chez les certifiés, 61% chez les CPE, 46% chez les PLP et 94% chez les PEPS.

En 2013, notre campagne syndicale consistera donc à optimiser l’utilisation du contingent de promotion pour parvenir à promouvoir tous les collègues du 11 ° échelon puis d’utiliser au mieux le reliquat pour promouvoir les collègues du 10° échelon dont la promotion en 2013 est utile pour parcourir les chevrons de la Hors-classe avant leur départ en retraite.

Il est probable qu’un rééquilibrage des contingents entre académies pour tenir compte de la pyramide des âges soit mis en œuvre.

Il faut noter la très forte corrélation entre la détention des avis maximaux et la promotion. Est-ce le fait que les évaluateurs ciblent mieux leurs avis sur les collègues en fin de carrière ? Exception : les avis Chefs d’établissement pour les PEPS. L’avis EXC est impératif chez les agrégés. Cela explique sans doute la moindre corrélation avec la note pédagogique. 88% des promus ont au moins un avis TF de l’un des deux évaluateurs (CE et IPR).

Il faut noter la très faible durée du temps passé dans le dernier échelon pour les promus, moins d’un an, qui contraste avec la durée des échelons de milieu de carrière en classe normale !