Si la profession se félicite de l’augmentation du nombre de postes au concours et de l’accueil d’un nombre important de stagiaires issus de différents concours dans notre Académie, cela n’est pas sans conséquence sur les demandes de mutation : en effet de nombreux postes convoités par les collègues ont été bloqués comme support pour les stagiaires, en particulier pour les stagiaires à 18 heures. Dans certaines disciplines cela a conduit à un mouvement quasiment nul, parfois aggravé encore par les mesures de carte scolaire. Le retour à une année de formation à mi-temps pour tous l’an prochain devrait permettre de retrouver enfin un mouvement digne de ce nom. Les commissaires paritaires du SNES-FSU suivent les dossiers des demandeurs de mutation depuis le conseil pour la saisie des vœux jusqu’à la phase d’affectation des TZR en passant par la vérification des barèmes : stratégie sur l’ordre et le type de vœux, rappel pour l’envoi des pièces justificatives, correction des erreurs font le quotidien des militants. Les élus interviennent encore en juillet pour débloquer certaines situations intenables d’un point de vue familial, voire médical dans les cas les plus problématiques. La non communication du projet d’affectation avant commission est une avancée à mettre au crédit du SNES-FSU : cela permet aux élus de travailler sereinement à l’amélioration de nombreuses situations, proposées en FPMA et validées par la parité. Faire confiance aux élus du SNES-FSU c’est garantir l’équité de traitement, le respect absolu des règles communes et préserver l’intérêt général.

Lien :
- Les mutations INTRA 2014

Adhésion en ligne : http://www.snes.edu/Telecharger-votre-Bulletin-d,21526.html