Carte des formations professionnelles et technologiques

samedi 10 décembre 2016
par  Tramoni laurent
popularité : 2%

Nous vous communiquons les informations dont nous avons été destinataires à l’occasion du Groupe de Travail de la Région Académique Aix-Nice qui s’est tenue vendredi 9 décembre 2016. Il s’agit des propositions d’évolutions de la carte des formations de nos lycées (formations professionnelles pré-bac et sections de techniciens supérieurs) que le Recteur de Région, M Beignier, et le Président de Région, M Estrosi, préparent pour la rentrée 2017 et la rentrée 2018.

En effet, la carte des formations professionnelles est maintenant une compétence de la Région, négociée avec le Rectorat.

Ces propositions ont été notifiées aux Proviseurs et aux chefs de travaux qui doivent les mettre en débat avec les équipes dans les établissements concernés. Elles concernent en particulier les Lycées professionnels, et les Lycées Marie Curie, Rempart, La Fourragère, Diderot, Artaud, Saint- Exupéry, Jean Perrin, Saint Mitre, Fourcade, Zola, Langevin, Craponne, René Char.

Les décisions seront officialisées lors du Comité Technique Académique du 24 janvier 2017 et lors Conseil Académique de l’EN le 9 février 2017, en amont de l’habituelle phase de préparation de rentrée dans les établissements en février-mars.

La volonté affichée est de réorganiser la carte des formations pour créer des pôles de compétences cohérents, permettant de centraliser les formations d’un même secteur afin de rationaliser les équipements et de permettre une fluidité des parcours. Il s’agit par exemple de créer un pôle de la mécanique sur Marseille avec un plateau technique autour duquel on implante toutes les formations du secteur : CAP, Bac pro, bac techno, STS, scolaires en formation initiale, formations en alternance, formations continues ... Le problème qui en résulte est celui du maillage territorial de nos formations, de l’égalité d’accès pour nos élèves, et celui de la mixité des publics dans les formations (envisagé dans des cas exceptionnels de formations à faibles effectifs).

Dans les propositions qui sont faites, il apparaît ainsi clairement que les orientations induites par la logique "bac -3 / bac + 3" conduisent à organiser les formations pour que les élèves issus du bac pro puissent poursuivre leur scolarité en BTS. Les rares propositions d’ouvertures nouvelles sont ainsi des ouvertures de BTS en Lycée professionnel.

Il s’ensuit que le Rectorat et la Région s’orientent vers le regroupement des structures, par développement de réseaux d’établissements, de campus des métiers ou fusion de lycées généraux et technologiques et lycées professionnels en "Lycées Polyvalents". Ces lycées auraient un seul Proviseur, une seule notification des moyens DGH (avec dans une phase transitoire un fléchage des moyens dédiés à la voie professionnelle). Si cela favorise la mixité sociale, la mutualisation des équipements, les poursuites d’étude des bacheliers professionnels, cela permettra sans doute également à terme des économies d’échelle sur les emplois administratifs mais aussi enseignants (échanges de service ?).
La question du maintien en tant que tel de la voie technologique est posée.

Bien entendu, l’orientation politique de la Région est un facteur déterminant, tant du point de vue budgétaire, que du point de vue du développement de l’apprentissage.

Dans le cadre de ce chantier global, le Recteur propose d’ouvrir des formations nouvelles en lien avec les nouveaux métiers de l’économie ou sur les secteurs en tension, et de rééquilibrer l’offre de formation sur Marseille au profit des quartiers nord, où l’appareil de formation est notoirement sous-développé.

Concrètement, les propositions qui concernent les lycées généraux et technologiques sont dans un premier temps :

1) la création d’un pôle d’excellence des Arts Appliqués au Lycée Diderot par regroupement à la RS 2017 des DSAA des lycées J Perrin, Marie Curie, Saint-Exupéry et Diderot, puis par regroupement à la RS 2018 des BTS de la filière Arts Appliqués.

2) la réduction du nombre de pôles de la productique mécanique par regroupement des pôles de Salon et Martigues d’une part, et d’autre part sur Marseille Vinci/Rempart/J Perrin.

3) la création d’un pôle des métiers de l’environnement au Lycée Saint Mitre (Marseille XIII) par regroupement de formations initialement offertes à La Ciotat ou Avignon.

4) le renforcement du pôle Sanitaire et Social à La Fourragère.

5) un pôle Métiers de la Mode à René Char

En outre, le rectorat entend généraliser l’offre des quatre spécialité de STI2D dans les lycées qui proposent cette série.

Nous vous invitons mettre ces orientations en débat dans vos établissements et à nous tenir informés des réactions qu’elles suscitent et des suites qui sont données au niveau local à ces propositions.

Bilan de la rentrée 2016 et perspectives 2017 : cliquer ici

Les Arts Appliqués sur Marseille : cliquer ici


Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois