La CAPA étudiant l’accès à la hors classe des agrégés 2010 s’est tenue ce jeudi 29 avril 2010.
Une liste de 305 propositions a été établie.

Les syndiqués ont reçu par mail et par courrier tous les éléments de leur barème.

- Le 1er proposé a un barème de 297 points sur 300 points possibles
- le 100éme a un barème de 265 points
- le 150éme a un barème de 238 points
- le dernier proposé a un barème de 212,9 points

22 candidats ont été rajoutés en fin de liste hors barème : ce sont des collègues très proches d’un départ en retraite et qui n’ont pas les points de carrière (un tiers du barème) en raison d’un accès au 11e échelon du corps des agrégés autre que par promotion au choix ou au grand choix (ex : concours tardifs avec reclassement direct au 11e echelon, listes d’aptitude...).

Les promotions effectives seront établies au niveau national après collecte des propositions de chaque académie et consultation de la CAPN. Au vu de la campagne 2009, on peut s’attendre à un nombre de promotions pour notre académie compris entre 100 et 130 collègues.

Un compte rendu plus détaillé sera disponible d’ici quelques jours.Voir le compte-rendu du groupe de travail préparatoire à la CAPA

Ci dessous un rappel des conditions d’accès

Accès au grade de professeurs agrégés hors-classe

Cet accès est prévu par le statut de la Fonction Publique. Le nombre de possibilités est fixé chaque année par le ministère.

Conditions

Etre en position d’activité dans le secondaire ou le supérieur ; mis à disposition ou en position de détachement ; être professeur agrégé ayant atteint le 7e échelon de la classe normale au 31 décembre de l’année en cours.

Candidature

Pas besoin de faire acte de candidature : tous les agrégés promouvables, c’est-à-dire tous ceux qui ont atteint le 7e échelon au 31 décembre, doivent voir leur dossier examiné.

Un recrutement en deux temps

La CAPA, qui se réunit en avril, donne son avis sur une liste, établie par le Recteur et classée selon un barème, toutes disciplines confondues. Elle peut faire des propositions.
La CAPN étudie, en juin, toutes les listes académiques en les regroupant selon les disciplines de recrutement. Elle établit la liste nationale des candidat(e)s retenu(e)s.

Le barème

Il repose sur la valeur professionnelle, exprimée par la notation et par l’appréciation de l’expérience et de l’investissement professionnels. Cela se traduit par la prise en compte de :
- La notation sur 100 arrêtée au 31 août précédant la campagne.
- Le parcours de carrière (maximum 100 points) reprend l’échelon acquis au 31 décembre de l’année en cours. Seuls les collègues qui ont obtenu cet échelon à la faveur d’un passage au choix ou au grand choix (les agrégés promus à l’ancienneté au 11e peuvent encore y prétendre s’ils ont acquis le 10° au moins au choix) ont accès à cette partie du barème. Cela exclut de fait tous les collègues, issus d’un autre corps et reclassés au 11e échelon, c’est-à-dire à l’ancienneté.
Les points s’étagent ainsi : 10 pour le 7e échelon, 20 pour le 8e, 40 pour le 9e, 60 pour le 10e,
80 pour le 11e avec un, deux et trois ans d’ancienneté, 90 pour le 11e avec quatre ans et plus d’ancienneté. Une année incomplète compte pour une année pleine.
10 points supplémentaires sont accordés si l’enseignant a exercé au moins 5 ans dans le même établissement relevant de l’éducation prioritaire.
- Le parcours professionnel (maximum 100 points). Cet élément du barème s’attribue en deux étapes. Dans un premier temps les chefs d’établissement et les IPR formulent un avis sur chacun des candidats : très favorable, favorable, réservé, défavorable. Chaque évaluateur ne peut émettre que 20 % d’avis « très favorable » sur le nombre total des avis qu’il a à formuler. Les avis « très favorable » et « défavorable » doivent faire l’objet d’une justification écrite.
Ensuite le Recteur classe les promouvables en 5 catégories : exceptionnel (90 points), remarquable
(60 points), très honorable (30 points), honorable (10 points), insuffisant (0 point). L’avis « exceptionnel » ne peut être attribué qu’à 10 % des promouvables. Le ministère impose également aux Recteurs d’accorder l’avis exceptionnel à au moins 10 % des enseignants qui n’ont pas atteint le dernier échelon.
10 points complémentaires seront accordés aux agrégés qui enseignent dans un établissement relevant de l’éducation prioritaire depuis au moins trois ans et qui auront reçu un avis « très favorable » ou « favorable » de leur chef d’établissement.

Rôle et avis du SNES

Le SNES continue sa lutte contre ce barème qui ne le satisfait pas car, contrairement au barème initial, il ne favorise pas l’ancienneté, et n’est plus la première étape d’un échelon supplémentaire. En fait seuls les collègues promus au choix au 11° échelon et bénéficiant de l’avis « exceptionnel » (essentiellement les avis « Très favorable » et de l’IPR et du chef d’établissement) ont une chance réelle de passer. Ce barème a cependant le mérite d’exister. Il permet aux collègues que nous informons de demander des explications à leur IPR et à leur chef d’établissement, sur l’avis qui leur a été donné, et d’obtenir, le cas échéant, un meilleur avis pour l’année d’après.
Notre présence est active. Faire modifier des barèmes, signaler des cas oubliés, attirer l’attention sur des aspects de dossiers que l’administration ou l’inspection méconnaît.
Envoyer sa fiche, bien complétée, au SNES est une nécessité.