6 février 2008

L’actualité syndicale

Compte rendu du CTPD 04 sur la dotation horaire des collèges

Nous constatons que les propositions de dotation de la rentrée 2008 traduisent les insuffisances du budget que nous avons dénoncées à de nombreuses reprises.

La baisse du nombre de postes aux concours, les suppressions de postes (+ de 8800 enseignants dans le second degré) - première étape des 80000 suppressions programmées pour les 4 années suivantes - auront pour conséquence un accroissement des difficultés à faire fonctionner les établissements, leur fragilisation, l’accentuation des inégalités et une réduction de l’offre de formation : impossibilité de mettre en place des dispositifs visant la réussite de tous les jeunes.

J’en veux pour seul exemple les deux établissements zep du département : après la mascarade de l’accompagnement éducatif, ces deux collèges ne verront pas leurs moyens augmenter alors que leurs effectifs sont en augmentation pour la rentrée 2008.

Pour Château Arnoux : effectif prévu rentrée 2007 761 élèves / rentrée 2008 782, soit + 21 élèves alors que le nombre de divisions passe de 31 à 30 et que la moyenne par classe passe de 25,10 à 26,07.

Pour Giono : effectif prévu rentrée 2007 522 élèves / rentrée 2008 557 élèves, soit + 35 élèves, sans division supplémentaire, d’où une moyenne par classe passant de 24,62 à 26,52.

Par ailleurs, le CLG Borrély pour 22 élèves en moins perd 2 divisions d’où une moyenne qui passe de 24 élèves par classe à 26,53 ; Sisteron, qui malgré 4 élèves en plus perd 2 divisions, la moyenne, elle, passant de 24,22 à 26,32...

Le choix de transformer des postes en HSA se traduit pour nous par la perte de 4 postes, alors que l’effectif prévu par l’IA et les principaux : 7032 élèves, est le même que celui prévu initalement par l’IA pour la rentrée 2007.

Outre le fait que ces suppressions ne se justifient pas en termes purement comptables, ces heures supplémentaires ne pourront qu’aggraver les conditions de travail des collègues au sein des établissements : c’est aussi une façon de rejeter toute revalorisation de nos métiers en imposant le « travailler plus pour gagner plus ». Cette dotation nous permet de vérifier que le département n’a pas récupéré en heures postes les moyens qui auraient dû l’être suite à l’abrogation des décrets de Robien.

Dans le département, le H/E passe de 1,251 à 1,204 ; la moyenne passe de 24,02 à 25,01 élèves par classe.

Enfin, c’est l’assouplissement de la carte scolaire, amorcé à la rentrée 2007, qui aura à la rentrée 2008 des conséquences importantes sur l’organisation et le fonctionnement pédagogiques des établissements.

En conséquence, dans le cadre de la préparation de rentrée 2008, en tant que représentants des personnels élus aux CA, vous mettrez en avant les exigences et propositions des équipes, en partant de la réalité des besoins, demandant que ces besoins soient couverts en emplois : sinon vous voterez contre la proposition de répartition de la DGH proposée par votre chef d’établissement, de la même façon que les représentants des personnels siégeant en CTPD (7 FSU, 1 SGEN-CFDT, 1 FO, 1 SE-UNSA) ont voté à l’unanimité contre la proposition de répartition de DGH rentrée 2008 présentée par l’Inspection Académique.