Pendant que Richard Descoings fait sa tournée et se fait refouler dans certains endroits, les demi-journées banalisées pour la consultation sur la réforme des lycées s’organisent un peu partout dans les jours ou les semaines qui viennent. Certaines ont déjà eu lieu. Le SNES a appelé les collègues à s’emparer de ces occasions de débattre entre nous, avec les parents et les lycéens si possible, et de porter nos propositions pour une réforme des lycées qui relance la démocratisation de l’accès aux savoirs et aux qualifications.
Le SNES appelle aussi a refuser l’entrée des établissements dans l’expérimentation Darcos qui tente de faire rentrer par la fenêtre ce que nous avons fait sortir par la porte au premier trimestre aux côtés des lycéens et des parents d’élèves. Cette expérimentation consiste en effet à mettre en oeuvre certains aspects de la Réforme Darcos. Le SNES condamne cette tentative de passage en force et en douce...Voir l’article

La section académique avait proposé il y a quelques temps un canevas possible pour la demi journée avec des idées d’ateliers : la Seconde, la spécificité de la voie technologique, le baccalauréat, la série L... EN SAVOIR PLUS

Apparemment les chef d’établissements proposent de partir du texte des points de convergence de juins 2008. Nous pensons que ce texte n’a pas un statut particulier, que nous n’avons pas à partir des projets du ministère pour définir nos propositions, et surtout, que nous partons, nous, des acquis de la mobilisation du premier trimestre, et des reculs du ministre : abandon de l’annualisation, du lycée à la carte avec capitalisation et du tout modulaire, maintien du bac national, maintien d’un tronc commun conséquent en Seconde, maintien de la voie technologique, place et rôle des SES... A rebours de la « méthode » Darcos, le SNES affirme qu’aucun réforme des lycées ne peut être conçue en partant de la seule Seconde sans lien avec les autres niveaux et le baccalauréat. Au contraire, c’est le lycée dans son ensemble, depuis ses liens avec la Troisième jusqu’à l’examen terminal qu’il faut repenser.

Le Congrès national s’est prononcé entre autres contre la semestrialisation, contre l’accompagnement éducatif Darcos, pour un tronc commun large en Seconde qui évite la préorientation tout en faisant place à la diversification des enseignements, pour le maintien des séries rénovées et rééquilibrées, pour la défense de la spécificité de la voie technologique. Au sujet de l’horaire hebdomadaire élève, il a affirmé que cette question était indissociable des conditions d’études des élèves (effectifs, dédoublements). L’horaire hebdomadaire prof doit être nettement supérieur à l’horaire élève dans toutes les disciplines. Il a affirmé que la priorité, notamment en Seconde était de réduire les effectifs en passant rapidement à 30 élèves par classe et 25 en ZEP, et aussi que l’amélioration des conditions d’exercice des enseignants serait un puissant levier de l’amélioration du lycée et du système éducatif dans son ensemble, en rendant aux enseignants la disponibilité et la sérénité nécessaires au bon exercice de leur métier.

Nous ne faisons pas le tour, les textes adoptés au congrès vous parviendront avec l’US dans quelques temps, et seront sans doute rapidement mis en ligne.

Des synthèses de la consultation doivent remonter au rectorat. Nous appelons les collègues à prendre en charge leur rédaction afin qu’elles soient fidèles aux débats et à nous les transmettre par mail.

Caroline Chevé et Stéphane Rio (responsables secteur lycée)