Vendredi 29 janvier 2010, nous étions une soixantaine au collège Izzo pour débattre d’un projet progressiste pour l’école, pour déconstruire le discours gouvernemental et analyser les réformes proposées, pour tracer des perspectives unitaires.

Si l’essentiel des participants étaient issus des rangs du SNES, Fernand AFONSO, de la FCPE, des lycéens du Comité de Mobilisation Lycéenne, Sophie DEGIOANNI, du Parti Socialiste, Jean-Marc COPPOLA du PCF, Hélène LECACHEUX du PG, et Jean-Louis MARCHETTI du NPA, avaient répondu favorablement à notre proposition de rencontre et de débat.

Après 2 heures trente de discussion, les intervenants se sont séparés en se promettant de se retrouver à l’occasion de débats du même type organisés localement.
Le SNES s’est déclaré disponible pour venir présenter ses revendications dans les débats publics organisés par les uns et les autres.
Avec l’espoir que tous se retrouvent ensemble dans un mouvement puissant de défense du service public d’éducation.

En pièce jointe, la déclaration liminaire du SNES.