Déclaration SNES- FSU au CTPD du 21 mars 2008

L’insuffisance du budget 2008 aboutit à des suppressions massives de postes (11.000 pour la rentrée 2008, 80.000 d’ici 2012). Il se traduit ainsi dans notre département par la suppression de 33,5 emplois à la rentrée 2008, après 130,5 suppressions de 2002 à 2007

Il met en péril l’organisation des enseignements dégradant les conditions de travail des personnels et des élèves et porte atteinte à la qualité du service public. Et comme ci cela ne suffisait pas : on nous supprime 4 postes de plus que ceux qui étaient annoncés 37,5 postes seront supprimés au lieu de 33,5 .

Nous demandons, bien sur, la restitution de ces 37,5 postes et dans l’immédiat l’utilisation des 90 heures poste de la réserve actuelle, en les injectant maintenant dans les DGH des établissements.

De plus l’augmentation de 539 HSA, soit l’équivalent de 30 postes, multiplie le nombre de compléments de service. De plus en plus de collègues font savoir qu’ils refuseront toute heure supplémentaire au-delà de celle qu’on peut leur imposer et dés aujourd’hui de nombreux collèges nous font savoir que les HSA ne seront pas couvertes ; c’est pourquoi nous demandons la transformation des 310 HSA restantes en heures poste, ce qui permettrait d’éviter des compléments de service.

Nous prenons acte des efforts consentis par l’Inspection Académique du Vaucluse mais nos demandes n’étant pas satisfaites, nous refusons de participer à ce CTPD pour marquer notre colère devant de telles restrictions !