21 janvier 2011

Notre académie, nos établissements

Déclaration unitaire académique

A l’issue d’une intersyndicale réunie sur proposition du SNES le mardi 18 janvier, à laquelle ont participé : SNES-FSU, SE-UNSA, SIAES, SNALC, SN FO CL, CGT’Educ’Action, SUD Education.
Une déclaration unitaire a été rédigée :

Académie d’Aix-Marseille

A Marseille, le mardi 18 janvier 2011

SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP FSU, CGT’Educ’Action, SIAES, SNALC

Les syndicats des collèges et des lycées de l’académie d’Aix-Marseille se sont réunis mardi 18 janvier après le CTPA au cours duquel le Recteur a annoncé les nouvelles suppressions d’emplois pour la rentrée 2011, qui se chiffrent maintenant à 1776 depuis la rentrée scolaire 2003, soit 10 % de personnels en moins.

Ils appellent à se mobiliser contre ces suppressions et leurs conséquences, en particulier à l’occasion des manifestations prévues le samedi 22 janvier (à Marseille, 14 h à l’angle de la Canebière et du cours Belsunce).

Ils soutiennent les actions en cours contre l’austérité qui frappe l’institution scolaire et les réformes qui entravent la recherche de la réussite scolaire de tous les élèves, dénaturent le travail des personnels, cassent leurs statuts et leur formation.

Les syndicats appellent ainsi à participer à la journée d’action contre la précarité du jeudi 20 janvier, avec à Marseille un rassemblement à 17 h 30 aux Mobiles.

Les syndicats appellent ainsi à combattre le programme ECLAIR par tous les moyens, en votant en CA contre l’adhésion au programme, en votant en CA contre chaque initiative expérimentale dérogeant aux règles nationales dans les domaines pédagogiques et éducatifs, en s’opposant à la mise en place des Préfets des Etudes, en s’opposant à la casse des statuts. Ils s’opposeront au choix des personnels par le chef d’établissement et oeuvreront au niveau académique pour que toutes les garanties statutaires soient respectées pour les affectations dans les établissements touchés par le programme ECLAIR. Ils soutiennent le rassemblement organisé par le Collège Versailles jeudi 20 à 11 h devant l’IA.

Un rassemblement unitaire contre le dispositif ECLAIR aura lieu mercredi 26 janvier à 16 h devant l’IA des Bouches-du-Rhône

Les syndicats appellent à se mobiliser pour la défense de la voie technologique dans les lycées, en demandant un moratoire sur la réforme du cycle central de la voie technologique, en exigeant une formation commune des personnels sur le temps de travail, en s’opposant au démantèlement des ateliers technologiques dans les lycées.

Ils appellent les personnels de la voie technologique à se rassembler le mercredi 2 février à 17 h sur le thème « L’enseignement technologique, c’est du concert ! je confie au rectorat une trace de mon travail avec les élèves » en déposant devant les grilles du rectorat des objets symbolisant l’enseignement technologique : pièces fabriquées avec les élèves, systèmes automatisés, circuits électriques ou électroniques...

Les syndicats rappellent leur opposition à la mise en oeuvre de la réforme des lycées généraux et appellent les personnels à faire un bilan critique de la mise en oeuvre de la nouvelle classe de seconde, à faire entendre leurs revendications dans le cadre de la préparation de la rentrée 2011.

Les syndicats demandent le rétablissement d’une année de formation professionnelle en alternance après le concours et dressent un bilan très critique de la formation proposée cette année aux stagiaires. Ils seront vigilants à ce que ceux-ci ne soient pas pénalisés par la désorganisation de l’année au moment de leur titularisation. Ils appellent les collègues à refuser d’entrer dans le tutorat institutionnel des étudiants qui vont être utilisés par accomplir des remplacements sous couvert de « stages en responsabilité ».

Les syndicats, conscients des lourds enjeux liés aux politiques éducatives actuellement mis en oeuvre, entendent construire dans l’unité des actions d’envergure avant le début des vacances de février afin d’élever le rapport de force au niveau nécessaire, sans exclure par exemple de décider unitairement de recourir à la grève.