23 mars 2011

Archives

Défendre les principes républicains, c’est d’abord faire barrage au Front National !

Défendre les principes républicains, c’est d’abord faire barrage au Front National !

La FSU 13 appelle à faire barrage au Front National à l’occasion du second
tour de l’élection cantonale dans les Bouches-du-Rhône, dimanche prochain.

L’élection du 20 Mars dans notre département présente une double
caractéristique :
un taux très faible de la participation électorale et son
corolaire un score important de l’extrême droite (près de 27%) qui sera
présente au second tour dans les 11 cantons renouvelables à Marseille et
dans 14 pour le reste du département.

Cette élection se déroule dans un contexte où la situation sociale est grave :
5 millions de demandeurs d’emplois, 8 millions de français vivant sous le seuil
de pauvreté, accroissement de la précarité et conditions de travail
dégradées, blocage de fait des salaires, suppression massive d’emplois publics
et privés. L’accroissement des inégalités sociales, le développement des
injustices, l’absence de dialogue social et de perspectives pour les salariés, les
chômeurs et les retraités provoquent désarroi et interrogations.

L’exclusion sociale, la tentation du rejet de l’autre, le repli de la France sur
elle-même, la fermeture des frontières et, jusqu’au pus haut sommet de
l’Etat, la désignation des étrangers comme facteur de déséquilibre national ne
font que renforcer les positions extrêmes représentées par le F.N.
Le mouvement syndical, porteur d’unité, de solidarités, de solutions
collectives, de la liberté de conscience, du refus de la xénophobie et du
racisme ne peut que rejeter toute référence à la préférence nationale. Il est
profondément attaché aux principes républicains de liberté, égalité et
fraternité.

La FSU exprime sa double inquiétude celle de la dérive du débat public vers
des thèses venues de l’extrême droite, celle du poids croissant de celle-ci
dans la vie politique.

C’est pour cela que le FSU 13 appelle à la mobilisation citoyenne dimanche
prochain, elle appelle ses syndiqués, les personnels et retraités à faire
barrage à l’extrême droite.

Pas un seul conseiller général du FN dans notre département !

Marseille le 23 mars 2011