14 novembre 2010

Archives

Des suppressions de postes supérieures à la baisse démographique

Pas de pause cinéma dans le mouvement social !

Les CTPD et CDEN de rentrée sont pour l’Inspecteur d’Académie l’occasion de nous inviter à un diaporama, composé d’une série indigeste de tableaux statistiques avec pour conclusion : RAS dans les Hautes Alpes.

Comme les années précédentes, il suffit de quelques chiffres pour réduire à néant cette piètre démonstration : 6250 élèves pour 425 postes et 263 divisions en 2002,, 6120 élèves pour 401 postes et 241 divisions en 2010, une suppression de 24 postes et 17 divisions en moins pour une perte de 130 élèves en 8 ans ! Politique d’autant plus insupportable que les effectifs sont repartis à la hausse, avec 42 élèves de plus à la rentrée 2010, hausse qui se poursuivra avec les suppressions de postes maintenues de 2011 à 2013 !

On comprendra donc aisément que les représentants élus aient refusé d’assister à ces séances diapo, alors même que les personnels des lycées et collèges du département, les parents et les élèves se mobilisaient dans un mouvement d’une ampleur exceptionnelle ici comme ailleurs pour exiger de tout autres réformes.

C’est dans nos établissements et dans la rue, et pas dans les salons feutrés de l’IA, que nous appelons à amplifier ce mouvement, face à un gouvernement qui prend l’ eau de toutes parts, et face à ses représentants zélés qui lui donnent la bénédiction dans les Hautes Alpes.