21 novembre 2013

Notre académie, nos établissements

EGEP : les personnels ont des idées !

les Etats Généraux du SNES sur l’Education Prioritaire

Jeudi 21 novembre 2013

Education prioritaire : les personnels ont des idées, il faut les faire entendre.

On parle de nous dans la presse : lire ici

Les Etats Généraux de l’Education Prioritaire du jeudi 21 novembre 2013 (EGEP) ont réuni quatre-vingt collègues issus des collèges et lycées de l’éducation prioritaire en particulier de Marseille.

Nous avons organisé des ateliers d’échanges de pratiques, de mutualisation des expériences, pour élaborer une boîte à outils de l’éducation prioritaire que nous allons mettre à disposition sur le site.

Professeurs, CPE, assistants pédagogiques, assistants d’éducation, conseillers d’orientations psychologues, infirmières scolaires, assistantes sociales, intervenants à la MLDS ou dans des ULIS, ... ont échangé, formulé leurs ambitions pour les élèves, analysé les difficultés rencontrées, fait état de l’investissement personnel et de l’implication inouïe dans leur métier, mais aussi souligné les faiblesses du système.

Nous avons en outre organisé l’après-midi six ateliers connectés aux thématiques du chantier ministériel et des Assises officielles.
Nos 12 propositions, dont un projet a été publié en septembre 2013 lors de la visite du Ministre, ont été retravaillés dans les établissements au cours du premier trimestre et dans les ateliers des EGEP. Les 12 propositions font l’accord et seront remise officiellement au recteur lors des Assises Inter-académiques sur l’Education prioritaire mercredi 4 décembre 2013 au théâtre du Merlan de Marseille.

Roland Hubert, co-secrétaire général du SNES-FSU, a présenté les nejeux nationaux de la relance de l’éducation prioritaire et ceux liés aux discussions qui s’ouvrent sur les métiers.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir aujourd’hui le sociologue Choukri Ben Ayed (plus d’informations ici), professeur de sociologie à l’Université de Poitiers, qui au pied levé, est intervenu sur le thème d’un questionnement sur la réalité d’une priorité pour l’éducation des milieux populaires. Choukri ben Ayed était en déplacement sur Marseille pour une conférence organisée par l’Association Approches Cultures et Territoires (voir le site d’ACT) à la Busserine.

Nous avons en outre accueilli le collectif du 1er juin, collectif d’habitants des Quartiers Nord de Marseille (en savoir plus), plusieurs syndicats de la FSU ( SNUipp, SNEP, SNUEP, SNASUB ...)

Jean-Marc Coppola, vice-Président de la Région PACA, était représenté par des membres de son équipe, Jeanine Ecochard, conseillère générale en charge des collèges, avait fait savoir qu’elle regrettait de ne pouvoir être parmi nous tout en se disant attentive aux contenus de nos travaux.

La presse avait fait le déplacement pour couvrir ces EGEP : La Marseillaise, provenceducation, La Provence, LCM, France Bleue...

Quelles suites ?

La boîte à outils : cliquer ici


Les synthèses des ateliers : cliquer ici


Les 12 propositions : cliquer ici (en cours)

Le SNES-FSU Aix-Marseille remettra au recteur les 12 propositions pour une relance de l’Education Prioritaire lors des Assises Inter-académiques institutionnelles organisées le mercredi 4 décembre 2013 au Théâtre du Merlan. Le recteur s’est dit attentif aux conclusions de nos EGEP, et il avait d’ailleurs mandaté l’un de ses conseillers pour venir assister à la clôture de la journée.

Nous donnons rendez-vous à la profession dans la deuxième quinzaine de décembre pour un débriefing de ces Assises et un prolongement de ces EGEP : poursuite des échanges et de la mutualisation, revendications, et si besoin action !

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Articles antérieurs (octobre 2012 )

Organisation de la concertation :

Il se confirme que les 1/2 journées banalisées organisées dans chaque réseau (d’ici au 15 octobre) vont réunir un petit nombre de « happy few », majoritairement issus du premier degré ou extérieurs aux collèges, et que les synthèses qui émaneront des ateliers risquent d’être très cadrées par les IEn et les chefs d’établissement. Seulement trois personnels (toutes catégories confondues : direction IEN, coordonateurs, professeurs des écoles, professeurs du second degré ...) seront choisis pour participer aux Assises Inter-académiques du 26 novembre.

Le SNES propose de revendiquer une demi-journée banalisée ouverte à tous les volontaires en amont de la réunion organisée par l’administration, l’ouverture de cette réunion à tous les volontaires, et en particulier aux membres élus du CA.

Ces réunions peuvent être préparées par la tenue d’une Heure d’Information Syndicale sur le temps de travail ou par une Assemblée Générale entre midi et deux, pour lesquels les militants du SNES départemental ou académique sont disponibles pour aider à l’animation (écrire à s3aix@snes.edu)

L’état des lieux et le contexte :

La loi d’orientation est fortement marquée par la priorité au premier degré et le rapprochement du collège et de l’école primaire. La tentation est forte de développer le recours aux professeurs des écoles au sein des collèges (en particulier par le biais du cycle Cm1/CM2/sixième). Rappelons que les professeurs d’école sont bivalents et ont un service hebdomadaire plus élevé. L’attention de l’Institution se focalise sur le décrochage, et la problématique de l’échec scolaire, celle de la difficulté scolaire, passent au second plan. Quant à celle des poursuites d’étude ou de l’accès aux qualifications, elle est évacuée.
Le contexte budgétaire peut inciter à recentrer à nouveau les efforts sur un nombre encore plus réduit d’établissements pour éviter « le saupoudrages de moyens », qui sont pourtant loin d’être excessifs (1.8% du budget en plus pour 20 % des élèves).
Le rapport CIMAP porte des jugements sur certains aspects qui nous questionnent : que penser des Préfets des Etudes, des Professeurs Référents, de la médication sociale, des effectifs ?

Nos revendications :

Nous proposons de mettre en débat avec la profession et les partenaires de l’éducation prioritaire 12 propositions pour un plan d’urgence (à retrouver sur le sitewww.aix.snes.edu) qui visent à réintégrer l’éducation prioritaire dans le droit commun tout en prenant en compte les spécificités des conditions de travail et d’étude. Nos propositions mettent l’accent sur l’effectif des classes et les dédoublements, le temps consacré à la concertation et à la formation des personnels, la question de la vie scolaire, celle de l’articulation des prises en charges éducatives des différents temps de l’enfant, dans le collège, dans la famille, dans le quartier.
Ces propositions sont mises en débat et seront définitives à l’issue de nos Etats Généraux, elles seront remises au recteur.
En outre, nos Etats Généraux du jeudi 21 novembre 2013 permettront d’établir une boîte à outil des expériences et propositions que les participants élaboreront et mettront à la disposition de la profession.

Notre organisation syndicale pour que la parole de professeurs de l’éducation prioritaire soit entendue :

En amont des demi-journées de réseau, nous proposons d’organiser une heure d’information syndicale ou une Assemblée Générale dans chaque établissement. Ces réunions peuvent donner lieu à une synthèse qui pourra être envoyée à l’administration, qui s’engage à prendre en compte toutes les synthèses qui lui parviendront, et qui pourra aussi être postée sur la page du site du SNES-FSU Aix-Marseille consacrée aux Etats Généraux, dans la partie commentaires :
http://www.aix.snes.edu/spip.php?article1740

Sans attendre, inscrivez-vous pour participer à la grande journée participative que le SNES Aix-Marseille organise le jeudi 21 novembre au Lycée Saint Exupéry :

des Etats Généraux de l’Education Prioritaire organisés sous forme d’un forum, avec plusieurs ateliers thématiques, pour favoriser l’expression, l’échange entre collègues et la participation du plus grand nombre.

Nos ateliers porteront sur la pédagogie, la vie scolaire, la rémunération, la gestion des personnels, le travail en équipe, le partenariat avec les écoles, les centres sociaux, les associations, la vie scolaire, la difficulté scolaire, le décrochage, l’évaluation...

Inscriptions : contacter le SNES Aix-Marseille : s3aix@snes.edu

Faire connaître vos propositions :

Au fil du processus, faites circuler l’information en utilisant la partie commentaire du sitehttp://www.aix.snes.edu/spip.php?article1740
ou écrivez à s3aix@snes.edu. les secrétaires de S1 peuvent utiliser le forum des S1 du SNES.

Comment envoyer une synthèse d’une réunion syndicale à l’administration pour qu’il en soit tenu compte dans la synthèse académique :
Jusqu’aux vacances d’automne, tout le monde peut utiliser l’Outil pour renvoyer une synthèse à l’équipe académique de pilotage disponible en version numérique en cliquant ici et envoyer le document rempli pour le 16 octobre dernier délai au service de vie scolaire : ce.svs@ac-aix-marseille.fr et à s3aix@snes.edu
N’oubliez pas de nommer votre établissement, de préciser qu’il s’agit d’une réunion syndicale et de dénombrer les participants.
Attention à respecter la police (times new roman) et la taille (11) dans le cadre de manière à ne pas dépasser le cadre A4 proposé.

Des outils à votre disposition :

Le SNES-FSU Aix-Marseille a produit un document intitulé « 12 propositions pour un plan d’urgence pour les quartiers populaires de Marseille » (à retrouver en cliquant ici).

L’impossible démocratisation scolaire ? l’exemple des lycées marseillais
http://www.aix.snes.edu/spip.php?article1768

Le SNES a produit des fiches thématiques pour vous aider dans les débats et éclairer vos prises de position : à consulter ici

EGEP : interview de Roland Hubert, co-secrétaire général du SNES-FSU : cliquer ici

On parle de nous dans la presse : lire ici

Adhésion en ligne