« Sciences Po pour quelques uns, le RSA pour tous les autres ! » Voilà en substance le message que le Président de la République a envoyé à la jeunesse lors de ses vœux au Monde de l’Education le lundi 12 janvier 2009.

Sciences Po pour quelques uns… telle semble être la promesse incarnée par la présence de Richard Descoings dans le comité chargé de piloter les nouvelles consultations sur les lycées. Les partenariats « Descoings » permettent l’entrée d’excellents élèves issus de lycées ZEP dans la prestigieuse école. Voilà qui semble plaire à Nicolas Sarkozy qui cherche à promouvoir la mixité des élites pour mieux renoncer à la mixité sociale.

Le RSA pour tous les autres … telle semble être la menace pour tous ceux qui n’auront pas été identifiés comme méritants. C’est en filigrane ce que pourrait signifier la nomination, lors de la même allocution, de Martin Hirsh. Compagnon d’Emaüs, Haut Commissaire aux solidarités actives, Haut Commissaire à la Jeunesse : la réforme des lycées que le Président entend mener à son terme risquerait-elle de laisser des jeunes sur le bord du chemin ?

Alors qu’on annonce le transfert de l’actuel ministre de l’identité nationale, Brice Hortefeux, vers le ministère du Travail, certains mauvais esprits s’empresseront de faire un parallèle historique avec le Haut Commissariat à la Jeunesse mis en place sous Pétain.

Avec cette nouvelle année qui commence, nous, professeurs, parents, lycéens, formons d’autres vœux pour la jeunesse, d’autres vœux pour l’école, d’autres vœux pour nos métiers. Avec l’ensemble des salariés, le jeudi 29 janvier, nous les porterons dans la rue pour que les succès obtenus au premier trimestre sur la réforme des lycées ne restent pas sans lendemain : pour une réforme au service de la réussite de tous, pour le gel des suppressions de postes, pour la revalorisation de nos professions.

N’en déplaise à ces messieurs, la lutte collective est efficace, et nous continuerons à en faire la démonstration tous ensemble.

Bonne année de luttes.