15 janvier 2014

Carrières

Education prioritaire : premières annonces au Conseil des Ministres du 15 janvier

REP + : le point au 21 septembre 2014 : cliquer ici

Le Président de la République a annoncé ce matin en Conseil des Ministres une relance de l’éducation prioritaire estimée à 100 millions d’euros.

Outre la pondération à 1,1 des heures faites dans le noyau dur de l’éducation prioritaire, le doublement de la prime ECLAIR (qui devrait par ailleurs ne plus être modulable par le chef d’établissement - cf discussions en cours sur les métiers) et l’augmentation de 50 % de la prime ZEP. Ainsi qu’un grand plan de formation des collègues exerçant en ZEP.

Ces annonces sont des réponses à ce que revendique le SNES-FSU pour l’éducation prioritaire. Nous avions en effet insisté dans le cadre des négociations nationales sur les métiers et lors des Assises sur l’éducation prioritaire sur le besoin de temps et de reconnaissance du travail effectué dans les établissements de l’éducation prioritaire.

La pondération à 1,1 des heures faites dans les établissements du noyau dur de l’éducation prioritaire (pour l’essentiel : les actuels ECLAIR) seront appliquées en deux vagues : une première vague de 100 établissements à la rentrée 2014 (soit une dizaine pour l’académie), puis une deuxième à la rentrée scolaire 2015 pour parvenir à 350 (35 dans l’académie).

Le recteur annoncera lundi 20 janvier 2014 la liste des dix établissements concernés dès la rentrée 2014. Nous avons demandé que le choix soit justifié par des critères sociaux et qu’on ne se limite pas à l’agglomération marseillaise.

Le communiqué national du SNES-FSU : cliquer ici