7 mai 2012

Notre vie syndicale

Election présidentielle : concrétiser l’espoir pour le second degré et l’ensemble du système éducatif.

Election présidentielle : concrétiser l’espoir pour le second degré et l’ensemble du système éducatif.

7 mai 2012

REUNIR des HEURES d’INFORMATION SYNDICALES dans chaque établissement

pour définir les modalités de notre intervention afin de faire aboutir nos revendications

CA académique élargie aux S1 : lundi 14 mai à 14 h

La défaite de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle traduit l’exigence de rupture avec la politique économique, sociale et éducative que le SNES-FSU, avec les personnels du Second degré, a portée.
L’alternance politique était la condition nécessaire de cette rupture. Elle doit maintenant déboucher sur la concrétisation des espoirs qu’elle suscite.

Après 10 ans d’une politique mortifère et brutale en particulier pour le système éducatif, les personnels et les élèves des collèges et des lycées aspirent à de nouvelles perspectives : un redressement de l’école publique et laïque, le combat contre les inégalités sociales et territoriales, l’élévation nécessaire du niveau de formation et de qualification de tous les jeunes. Ils attendent également des mesures immédiates qui rendront possibles une rentrée scolaire apaisée. Un plan d’urgence pour la rentrée 2012 doit être le premier pas d’un renouveau pour l’Education et particulièrement le Second degré.

Le SNES-FSU appelle donc dès aujourd’hui les personnels dans tous les collèges et les lycées à se réunir pour définir les traductions locales de ce plan d’urgence et les faire connaitre. Un espace est ouvert sur le site du SNES pour recenser les demandes des établissements et les rendre publiques : www.snes.edu/Un-plan-d-urgence-pour-la-rentree.html

Le SNES-FSU portera l’exigence de ce plan d’urgence auprès du nouveau président de la République et de son futur gouvernement mais aussi des candidats aux élections législatives.