Sur le site du SNES national :cliquer ici

Sur le site du Ministère :cliquer ici

Sur le site du rectorat d’Aix-Marseille : cliquer ici

Emploi d’avenir Professeur, EAP : kesako ?

On commence à y voir un peu plus clair dans ce dispositif annoncé par le candidat Hollande, bien que pour l’heure aucun décret ni circulaire ne soit paru. Le SNES invite donc à la vigilance sur leur mise en place : il faudra veiller à la transparence des recrutements, à la définition précise des missions des EAP dans les établissements, sans substitution à d’autres emplois. Les CA devront être associés à l’élaboration des contrats avant de les voter et les équipes devront prendre en charge ces futurs collègues pour éviter toute dérive : il s’agit de mettre en place de vrais stages d’observation et de pratique accompagnée, sans obérer pour autant la nécessité d’une vraie formation post-concours. Cela passera aussi par une compensation financière pour les équipes et les tuteurs, avec des responsabilités à définir clairement.

Pour le SNES, ce dispositif ne peut être qu’une étape vers les pré-recrutements que nous revendiquons depuis longtemps, et qui sont la seule voie pour assurer durablement le renouvellement d’un service public de qualité.

Dans notre Académie, le Rectorat a invité les étudiants à 3 réunions d’information, qui n’ont pas connu grande affluence au regard du nombre d’étudiants inscrits à l’université de la L2 au M1. Peut-être les critères de recrutement relativement restrictifs expliquent-ils cela.

De quoi s’agit-il ?

C’est un contrat aidé, destiné à faciliter la poursuite d’études jusqu’aux concours de recrutement de l’Education Nationale.

Aix-Marseille offrira 67 postes dans le second degré (et 70 dans le premier degré), dès le mois de janvier.

Quelles sont les conditions pour postuler ?

- être boursier

- âgé de moins de 25 ans (30 ans si handicap)

- avoir la nationalité française ou CE

- priorité aux L2, ouvert aux L3 et M1

- avoir résidé 2 ans en zone urbaine sensible (ZUS) ou zone de revitalisation rurale(ZRR) ou avoir effectué une partie de sa scolarité et ZEP donne une priorité.

- engagement à présenter un concours EN au terme des 3 ans.

Un premier contingent signera un contrat allant de janvier au 30 septembre 2013, puis les contrats seront signés du 1° octobre au 30 septembre, selon l’année universitaire (et non scolaire).

La durée maximale est de 3ans, le contrat signé chaque année (il faudra prouver sa qualité de boursier pour chaque année) avec interruption possible (mais dans ce cas, il y a un risque de devoir rembourser la « bourse de service public » ).

Quelle rémunération ? Pour quelle charge de travail ?

- 400 euros net mensuels, y compris pendant les vacances
+ la bourse d’enseignement supérieur
+ la bourse spéciale Service Public de 217 euros, à demander en même temps que le dossier de candidature.

Total 900 euros mensuels environ .

- service de 12h par semaine, annualisé, c’est-à-dire de 9 à 15h selon les périodes, en tenant compte des contraintes universitaires (périodes d’examen par exemple), avec priorité à l’emploi du temps de la fac.

Pour quoi faire ? Avec qui ?

- L’objectif affiché est de permettre aux étudiants de découvrir les métiers de l’enseignement et de l’éducation « de l’intérieur », sous la responsabilité d’un tuteur.

- les missions devront évoluer au cours des trois années, en allant vers plus de responsabilité et d’autonomie : de la simple « observation »en L2 à la prise en charge d’une séquence en M1, toujours en présence du tuteur.

Quand et comment postuler ?

- Il faut télécharger le dossier sur le site académique :
http://www.ac-aix-marseille.fr/wacam/upload/docs/application/pdf/2012-12/eap_annexes_circulaire_03_12_123_complet.pdf

- le renvoyer au service scolarité de l’université, avec les pièces justificatives, un CV et une Lettre de motivation, avant le 14 décembre 2012 à midi. Ne pas hésiter à renvoyer un dossier incomplet (par exemple s’il manque un relevé de notes), en précisant que les pièces manquantes seront jointes au plus tôt.

- Les dossiers instruits seront par une commission présidée par le Recteur avec un président d’université. Réponse début janvier pour début immédiat.

N’hésitez pas à vous adresser au SNES académique pour des précisions et conseils.


- Côté établissements :

-les candidats font des vœux géographiques par bassin, et par niveau.

-les établissements font des offres, qui doivent être validées par un vote en CA pour le 2° degré puis l’administration met en adéquation offres et demandes pour faire des propositions aux candidats.

-L’étudiant signe son contrat avec l’établissement après un entretien avec le chef d’établissement.