SNES-FSU Aix-Marseille
Le vendredi 11 Mars 2016

En Mars, mettons les points sur les i !

Le SNES-FSU appelle à réunir dès le début de la semaine des Assemblées Générales dans chaque établissement pour décider collectivement de notre participation aux actions en cours.

Le mois de Mars est décisif. Le nouveau gouvernement a choisi de confirmer et d’amplifier une orientation politique pour la fin du quinquennat qui tourne le dos à certains piliers de notre contrat social (détricotage du droit du travail , déchéance de nationalité, Etat d’urgence permanent, ...). La jeunesse a ouvert le 9 mars 2016 la voie pour une réaction sociale d’ampleur qui peut permettre de remettre les points sur les i.

Le SNES-FSU est disponible pour prendre sa part de la mobilisation et appelle les collègues à se mobiliser résolument.

Parce que les dégradations prévues dans l’avant-projet de loi El Khomri vont avoir des conséquences redoutables pour nos élèves et étudiants que l’on destine à la précarité à vie. Parce que ces dégradations ne tarderont pas à être transposées dans le statut de la fonction publique. Parce que les logiques libérales à l’oeuvre nient le rôle social des services publics et des fonctionnaires, dont les rémunérations sont gelées depuis 2010. Parce que la RGPP se poursuit, jusque dans notre ministère : fermetures de CIO, fermetures de GRETA, mutualisations inter-académiques ou interdépartementales de services administratifs, mutualisation d’enseignements... Parce que la politique éducative (réforme du collège, absence de réforme du lycée) signe le renoncement à toute ambition pour la jeunesse...

Le SNES-FSU Aix-Marseille dépose un préavis de grève pour la journée de jeudi 17 mars 2016 et appelle les AG d’établissement à voter la grève pour accompagner les jeunes dans leur lutte. Le jeudi 17 mars est également le jour de la négociation salariale au Ministère de la Fonction Publique.

Il prévoit un nouveau temps fort de mobilisation le mardi 22 mars 2016, en lien avec les mobilisations des jeunes et des autres salariés, tout en appelant à donner une visibilité particulière aux questions éducatives (réforme du collège, carrières).

Il met tout en oeuvre pour construire un plan d’action soutenu visant une amplification et une accélération des actions dans la perspective d’une grève générale du jeudi 31 mars 2016.

Pour stopper les dégradations incessantes, pour conquérir de nouveaux droits, pour sortir du défaitisme et du fatalisme : place au mouvement social, place à la démocratie directe !

A Marseille, le vendredi 11 mars 2016

SNES-FSU Aix-Marseille