Mardi 8 mai, soit 48 heures après le deuxième tour des élections présidentielles, le gouvernement a publié au Journal Officiel le décret concernant la modification des modalités d’évaluation.

Une ultime provocation dans l’esprit de ce que nos professions ont subi ces 5 dernières années !

Le SNES a contacté les autres organisations syndicales afin de leur proposer une expression commune. Vous trouverez le contenu de ce communiqué de presse grâce au lien suivant http://www.snes.edu/Ultime-Provocation.html

Par ailleurs, nous avons immédiatement contacté l’équipe du nouveau président de la République. Quelques heures plus tard était publiée sur le site du Parti socialiste la déclaration annonçant que ce décret serait abrogé dès l’installation du nouveau gouvernement. Cette déclaration est accessible par le lien suivant :

http://www.parti-socialiste.fr/communiques/concernant-les-nouvelles-modalites-devaluation-des-personnels-enseignants

Le SNES enregistre avec satisfaction cette réaction très claire.

Communiqué de presse CGT Educ’Action, FNECFP-FO, FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SIES-FAEN, SNALC-CSEN, SNCL-FAEN, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNUipp-FSU

La publication du décret sur l’évaluation des personnels d’enseignements, d’éducation et d’orientation au Journal Officiel du 8 mai 2012, après l’élection présidentielle, constitue une dernière provocation du gouvernement sortant.

En publiant ce texte refusé par l’ensemble des organisation syndicales, le gouvernement sortant ne fait que confirmer l’esprit qui a présidé tout au long de la mandature au fonctionnement du dialogue social.

Nous prenons acte de l’expression publique de l’équipe de François Hollande confirmant clairement sa décision d’abroger rapidement le décret afin que puissent s’ouvrir des discussions sur l’évaluation des enseignants, Co-psy et CPE sur d’autres bases et dans le respect du dialogue social.