Un travail de synthèse intéressant du CSP remis au Ministre sous la forme d’un projet de Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture, qui rompt avec le socle Fillon de 2005 et qui donne lieu à une consultation de la profession à l’automne 2014. Dans notre académie, le Recteur demande aux collèges de banaliser une demi-journée le lundi 6 octobre 2014.

Le Conseil Supérieur des Programme a remis le mardi 10 juin le projet de Socle Commun de connaissances, de compétences et de culture, qui a vocation à remplacer le très décrié socle commun de loi d’orientation Fillon de 2005.

Le document est en ligne sur le site ministériel (cliquer ici) et une consultation de la profession doit être engagée à l’automne 2014.

Ce nouveau socle rompt avec la logique du précédent socle, en particulier quant aux compétences transversales. Il se définit plus comme un outil de mise en cohérence des programmes disciplinaires, qui doivent être réécrits, pour une scolarité en collège donnant plus de sens aux apprentissages, visant l’acquisition d’une culture commune et permettant des poursuites d’étude.

LE CSP envisage de redéfinir l’évaluation de la scolarité en fin de collège en proposant de mettre fin à la coexistence de deux modes d’évaluation : le Livret Personnel de Compétences et le Diplôme National du Brevet dans sa forme actuelle.

Bien que voté à l’unanimité des membres du CSP, ce projet de socle commun est vivement critiqué par les tenants du socle commun Fillon, UNSA et SGEN en tête. L’UNSA dénonce la disparition « du cadre européen de référence et des 7 compétences clefs » et dénonce la « recherche du consensus » qu’aurait privilégié le CSP (lire ici). Les collègues qui depuis 2005 dénoncent les travers du socle Fillon apprécieront ! Quant au SGEN-CFDT, dans un édito dénonçant la montée du Front National, il voit « le même ferment de décomposition à l’oeuvre dans le syndicalisme » (...) « quand la FSU n’a de cesse de dénoncer toute velléité de transformation »(lire ici). L’approche d’une campagne électorale pour les élections professionnelles de décembre 2014 autorise-t-elle toutes les outrances et les caricatures ?

Dans un contexte de polémique médiatique naissante, le Président du CSP, Alain Boissinot, a annoncé dans la foulée de la remise du projet au Ministre, sa démission.

Le SNES-FSU et la FSU continueront à lutter contre toute tentative de retour au socle commun de 2005 et à s’engager dans la construction du consensus nécessaire à l’évolution du système éducatif au service de la réussite de tous les élèves.

Participez à la 1/2 journée banalisée organisée dans votre collège le lundi 6 octobre 2014 , et répondez à la consultation ministérielle sur grâce au lien reçu dans le courriel du ministère.

Voir les articles sur le site du SNES national :cliquer ici

Quel bilan tirez-vous des programmes actuels du collège : le SNES-FSU vous consulte  : cliquer ici

Voir le communiqué de la FSU : cliquer ici

Refondation de l’éducation prioritaire : lire ici

CSP : une nouvelle Charte des programmes : lire ici