19 mars 2012

L’actualité syndicale

Fermetures de postes : Déclaration SNES-FSU au CTSD du 15/3

Déclaration SNES-FSU au CTSD du 15/3

Réunis aujourd’hui pour examiner les mesures de carte scolaire du 13 nous ne pouvons que nous offusquer, alors qu’il y a une loi sur le dialogue social, du dénis de démocratie que constitue ce CTSD. En effet, Celui-ci doit préparer en amont le CTA prévu pour le 26/3 et s’appuyer sur les décisions des CA , or force est de constater que de nombreux CA ne se sont pas encore prononcés (certains sont prévus la semaine prochaine et un est même prévu en juin !) et dans d’autres comme à Orgon la parole a été confisquée aux représentants des personnels.

De plus ce CTSD a toujours été précédé d’un groupe de travail or ce n’est pas le cas cette fois-ci alors qu’un est prévu au niveau du rectorat et qu’il y en a eu un pour le 1° degré. La préparation de rentrée en collège en mérite aussi un !
Enfin les documents ne nous sont parvenus qu’hier, soit 48h avant la réunion alors que le règlement intérieur prévoit 8 jours.

Par ailleurs, une lecture rapide de ces documents fait apparaître un retrait d’emplois supérieur à la ponction réclamée dans le cadre des fermetures de postes.

Nous ne pouvons accepter cela d’autant que nous avons déjà fait ce même constat les années précédentes et que les Bouches du Rhône ont rendu plus de supports fragilisant ainsi les équipes pédagogiques des établissements puisque par exemple à l’occasion d’un départ en retraite des supports budgétaires se trouvent transformés en BMP.

Nous constatons aussi que les suppressions des postes de lettres (Lettres classiques- lettres modernes) constituent 29% des suppressions de postes du département. Les progrès des élèves de nos collèges sont-ils tels en maîtrise de la langue que ces retraits seraient justifiés ?

Nous pensons qu’il s’agit plutôt de la traduction de l’étranglement des collèges suite aux fermetures et qu’il n’y a plus dans les DGH la marge de manœuvre nécessaire pour instaurer le soutien dont ont besoin de nombreux élèves.

En conséquence, nous ne pouvons accepter une telle préparation de rentrée et nous réclamons un vote. En cas de vote défavorable unanime nous demandons la transformation de cette instance en groupe de travail.

L’ensemble des organisations syndicales présentes ( CGT absente) ont voté contre les fermetures de postes .

Un nouveau CTSD se réunira samedi 24 mars