Deux journées de grève ont eu lieu au collège les Amandeirets à Châteauneuf pour dénoncer des méthodes de « management » autoritaires et irrespectueuses de la part de la direction, pour obtenir des sanctions contre certains élèves qui se sont rendus coupables d’insultes, de menaces et de jets de projectiles contre des professeurs et pour exiger que les tentatives d’entrave au droit syndical ne se reproduisent plus.

La mobilisation massive des collègues (75% de grévistes sur les deux jours) et l’action des élus du snes auprès de l’Inspecteur d’Académie ont permis d’obtenir des avancées significatives.