25 septembre 2011

Notre vie syndicale

Grève du mardi 27 septembre : un franc succès !

Communiqué de Presse

SNES Aix-Marseille

60% d’enseignants grévistes dans les collèges de l’académie

Un sur deux dans les lycées

Forte mobilisation dans les vies scolaires

Les premiers chiffres qui nous parviennent des établissements attestent d’une forte mobilisation dans les collèges et les lycées de l’enseignement public de l’académie d’Aix-Marseille.
Nous estimons que la grève est majoritaire chez les enseignants, massive chez les personnels de vie scolaire.
Nos taux sont calculés par rapport aux personnels effectivement attendus dans les établissements ce matin, contrairement à ceux de l’administration, qui comptabilise les professeurs qui ne sont pas en service ce matin comme étant d’office non-grévistes. Cette différence de comptage explique le ratio de 1 à 2 qui différencie les chiffres du SNES de ceux de l’administration.
En annonçant des taux de grévistes de l’ordre de 26% en collège, 15 % en lycée, l’administration rectorale reconnaît implicitement la forte mobilisation d’aujourd’hui, ces taux étant dans la fourchette haute des annonces rectorales de ces dernières années dans des grèves spécifiques à l’éducation.

Communiqué du lundi 26 septembre 2011

Communiqué de presse

SNES Aix-Marseille

Un enseignant sur deux en grève

dans les collèges et les lycées

de l’académie d’Aix-Marseille

Le SNES Aix-Marseille a centralisé les premières estimations de grévistes qui parviennent des collèges et des lycées de l’académie.
Sur la base de ces indications émanant des établissements, nous estimons qu’un enseignant sur deux sera en grève dans les collèges et les lycées de l’académie.

Des pointes de grévistes seront visibles dans les vies scolaires, où les jeunes Assistants d’Education sont confrontés aux suppressions de postes et la précarité.
Une forte mobilisation est aussi attendue dans les Centres d’Information et d’orientation où les personnels se mobilisent pour mettre en échec les tentatives de privatisation de l’orientation scolaire.

Les collèges sont en particulier confrontés à des effectifs pléthoriques qui nuisent à la réussite des élèves et à des normes éducatives (socle commun, livret de compétences) qui prennent à rebours les objectifs pédagogiques des professeurs.

Les lycées sont désorganisés par la réforme des premières générales et des séries technologiques dont la mise en oeuvre rend patents les principes anti-pédagogiques qui fondent ces réformes (morcellement des dispositifs pédagogiques, empilement des enseignements, multiplication des intervenants devant une même classe, cloisonnement de l’aide et des enseignements, regroupements aberrants d’élèves ...).

La situation des stagiaires lauréats des concours est dégradée par rapport à l’an dernier.

Pour un bilan exhaustif de la rentrée scolaire : lire ici

Pour connaître les trois raisons de la grève du mardi 27 septembre :lire ici


Appels en perspective du mardi 27 septembre 2011

Dans l’académie d’Aix Marseille, l’intersyndicale s’est élargie sur la base de l’appel national.

Un rendez vous de manifestation à Marseille est d’ores et déjà pris

Communiqué commun des organisations syndicales de l’académie d’Aix Marseille :

FSU, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, SE-UNSA, SUD Education, UNEF
Education : journée de grève le 27 septembre 2011

Manifestations

-à Marseille, 14 h 30 Place Castellane

-à GAP, 10 h 30 Devant l’IA

-à Avignon, 11 h Gare centre (direction l’IA)

-à Digne, 11 h 30 devant l’IA

Depuis 4 ans, le Ministère de l’Education nationale a supprimé plus de 52 000 postes, 16000 nouvelles suppressions sont d’ores et déjà programmées (94 000 depuis 2002).

Le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux met l’Ecole publique à genoux, ne lui permettant plus d’assurer ses missions de Service public. Ce dogme ne permet plus aux personnels d’exercer leur métier avec sérénité et professionnalisme.

Les personnels de l’Education, les parents et les jeunes se sont mobilisés régulièrement au cours de cette année pour dénoncer les 16 000 nouvelles suppressions de postes effectives à la prochaine rentrée scolaire alors même que plus de 60 000 élèves supplémentaires sont attendus. Ces suppressions associées au manque d’ambition éducative dégradent encore plus les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels.
Dans l’académie d’Aix Marseille ce sont plus de 2100 emplois enseignants et administratifs qui ont été supprimés mettant à mal le fonctionnement du service public d’éducation (10% des personnels enseignants alors que le nombre d’élèves a lui baissé de 5% sur la période et que la démographie scolaire repart à la hausse à tous les niveaux (de la maternelle à la classe de terminale)

Dans ce contexte, la campagne publicitaire sur les recrutements lancée par le Ministre de l’Education nationale sonne comme une provocation d’autant que la préparation du prochain budget prévoit de nouvelles suppressions d’emplois et n’affiche d’autre objectif pour le système éducatif que la recherche d’économies.

Si le gouvernement cherche à tromper l’opinion en affirmant sans cesse, comme si cela pouvait convaincre, que l’on peut faire « plus avec moins », la France reste un des pays qui investit le moins dans son éducation et donc dans l’avenir.

En plus de la question fondamentale des postes, la politique éducative, l’avalanche de mesures inadaptées, incohérentes et précipitées maintiennent un système éducatif inégalitaire qui ne permet pas de lutter réellement contre l’échec scolaire.

La nécessité d’une toute autre politique éducative passe aussi par un budget plus volontaire. Pour cela, les organisations syndicales de l’enseignement appellent les personnels de l’Education nationale et de l’enseignement agricole public à se mettre en grève le 27 septembre prochain. Elles exigent l’arrêt des suppressions d’emplois, une autre logique pour le prochain budget et une transformation démocratique du système éducatif afin d’assurer la réussite de tous les élèves et étudiants.

Elles appellent les personnels de l’académie d’Aix Marseille, les étudiants à se rassembler et à manifester Mardi 27 à 14H30 place Castellane à Marseille

Aujourd’hui plus que jamais, notre pays, notre académie ont besoin d’un système éducatif qui s’attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. C’est en aidant les plus faibles qu’on aide tout le monde ! D’autres choix pour la réussite de tous les jeunes sont nécessaires afin que l’École remplisse les objectifs d’une École démocratique, ambitieuse et émancipatrice.

Cet appel à la grève s’inscrit dans un plan d’action alliant actions locales et nationales, trouvant un prolongement dans la journée nationale d’action interprofessionnelle du 11 octobre.

Les organisations syndicales appellent les personnels à se réunir sur les lieux de travail le Mardi 27 au matin pour en débattre, elles organiseront des assemblées générales de mobilisation d’ici là.