La rentrée passée, il est temps d’en faire ensemble le bilan.

De notre côté nous avons pu, lors de la commission d’affectation des stagiaires du 25 août, procéder à de nombreuses améliorations des affectations. Dans le respect du barème, nous avons pu rapprocher certains de leur domicile ou des lieux de formation, éviter les établissements les plus difficiles à d’autres et faire prendre en compte des vœux tardifs.

Mais trop de stagiaires se voient encore contraints d’enseigner en ZEP, d’effectuer des déplacements qui sont rarement remboursés. Nombreux aussi sont ceux qui n’ont pas encore de PCP ou doivent traverser la ville pour le rencontrer et ceux qui, cette année, ont reçu un horaire de stage si lourd qu’il rend difficile le bon suivi de la formation. Malgré nos interventions, tant que l’administration vous utilisera comme des bouche-trous, au mépris des conditions de formation, ces problèmes se poseront.

Nous sommes aussi intervenus auprès de chefs d’établissements gourmands qui avaient augmenté l’horaire prévu par le Recteur, ou confié aux stagiaires des classes inadaptées.

Nous vous invitons à nous faire remonter les difficultés que vous rencontrez afin que nous puissions intervenir au plus vite.

En attendant de vous rencontrer lors des permanences et des réunions, toute l’équipe des militants du SNES vous souhaite une année de stage heureuse, formatrice et réussie !

Mathilde Freu, Julien Weisz, Caroline Chevé