La mobilisation s’étend contre les projets gouvernementaux, en quelques jours de nombreux établissements ont voté la grève.

LE RASSEMBLEMENT JEUDI 10 à 13H30 DEVANT L’INSPECTION ACADEMIQUE DES BOUCHES DU RHONE A REUNI 300 PERSONNES.

Dans le cadre du préavis national du SNES « Grève partout où c’est possible le 10 », ont voté la grève en assemblée générale :

Lycée Saint Exupéry

Lycée Artaud

Lycée V Hugo

Lycée Diderot

Lycée Rempart

Lycée Perier

Lycée Pagnol

Lycée Montgrand

Lycée Zola - Aix-en-Provence

Lycée Cocteau - Miramas

Lycée Craponne - Salon

Lycée Langevin Martigues

D’autres établissements ont peut-être aussi voté la grève mais ne nous en ont pas informé encore : merci de faire circuler les informations.

Dans les autres établissements, des collègues nous font savoir qu’ils seront en grève, en particulier dans les collèges.

Le collège Quinet de Marseille était en grève aujourd’hui, le collège des Chartreux demain, celui de Chateauneuf les Martigues la semaine dernière, les collèges Chateau Forbin et Allauch pourraient se mettre en grève la semaine prochaine.

Dans les établissements qui n’ont pas voté la grève, des initiatives sont organisées du style : journée de travail sur les réformes au Lycée Fourcade de Gardanne, réunion sur le conseil pédagogique au Lycée Val de Durance de Pertuis, rencontre avec les parents d’élèves de la FCPE samedi au Lycée L’Emperi de Salon, vote de motion au lycée Daumier à Marseille ...

Rappel : rassemblement devant l’Inspection Académique à 13 h 30 pour une Veille Républicaine en même temps que le Conseil Supérieur de l’éducation.

Le matin, organisons partout une grève active et utile à la mobilisation en nous réunissant en Ag pour produire des tracts à destinations des collègues qui ne sont pas encore convaincus de la gravité des projets Chatel, à destination des parents, des lycéens, organisons-nous pour aller à la rencontre des collègues des autres établissements, en particulier des collèges.

Nous appelons à aller partout à la rencontre des élus, des parents, de la presse, pour créer autour du Service Public d’Education les conditions d’un grand mouvement de soutien populaire à nos actions.

Mardi 15 décembre : journée d’expression des IUFM sur la réforme de la formation et des concours. A Marseille, un débat public sera organisé dans l’après-midi par la Direction de l’IUFM et les organisations syndicales. Contrairement à ce qu’a annoncé la presse, il n’y a pas à ce stade, d’appel à la grève le 15 décembre, ni dans les écoles, ni dans les collèges et les lycées, ni à l’IUFM.