Aujourd¹hui la politique gouvernementale ne voit dans l¹éducation qu¹un moyen d¹économiser.

Cet acharnement d¹un « toujours moins de postes ! » et de réformes rétrogrades à marche forcée, aboutissent à de réelles régressions. L’État se désengage de ses missions envers la jeunesse en déléguant hors de l¹école ce que celle-ci doit assurer pour tous.

Tous les ingrédients sont réunis pour que se constitue une école à deux vitesses où les inégalités scolaires renforceront les inégalités sociales.
Nous demandons que les conditions de réussite de chacun soient prises en compte dans le cadre du service public.

Cela passe par une priorité donnée à l’Éducation, l¹abandon des suppressions de postes dans toute l’Éducation Nationale, l¹Enseignement supérieur et la recherche.

Cela passe par un véritable projet discuté par tous les partenaires de l¹école.
Cela passe par un accès du plus grand nombre à un enseignement supérieur de qualité.
Cela passe par un service public transformé où chacun trouve sa place (parents, professeurs, lycéens, étudiants)
Cela passe par des moyens pour permettre aux associations éducatives et complémentaires de l¹enseignement public d¹assurer leurs missions dans et autour de l¹école, en faveur de la jeunesse.

L¹école est l¹affaire de tous et est au c¦ur des préoccupations de la société !
Il nous faut démocratiser et transformer l¹école et non la casser !

Nous appelons à un pique nique et à un rassemblement suivis d¹une
manifestation le :

Mercredi 10 décembre 2008

Rendez vous dès 12h30 devant la Préfecture

pour un départ de la manifestation à 14h00

CDAFAL- Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - EEDF - FAEN - FCPE - FEPCFDT ,- FERC-CGT - FGPEP FIDL - FOEVEN - Les FRANCAS - FSU - GFEN - ICEMpédagogie Freinet ­ JPA ­ La Ligue de l¹Enseignement ­ OCCE - SGEN-CFDT - SUD Éducation - UNEF - UNL - UNSA Éducation
des Bouches du Rhône