24 février 2010

L’actualité syndicale

Journée académique d’actions jeudi 4 mars, à l’appel de l’intersyndicale second degré

Journée académique d'actions jeudi 4 mars, à l'appel de (...)

A Marseille

A 18 h

Manifestation des Mobiles (Réformés) vers le Cours d’Estienne-d’Orves

où se où se dérouleront des prises de paroles

et une occupation festive de la place

sous la forme d’un "bal de la réussite scolaire".

A Avignon
A 17 h 30 devant l’IA

A Gardanne, manifestation à 18 h de la Gare à la mairie

Texte de l’intersyndicale : SNES, SNEP, SNUEP, SNALC, SIAES, SUD Education, SGEN CFDT, SNCL FAEN

L’Intersyndicale Second Degré réunissant les organisations suivantes : SNCL-FAEN, SUD-EDUCATION, SNEP - FSU, SNES - FSU, SNUEP – FSU, SIAES-CAT, SNALC- CSEN, SGEN CFDT, s’est réunie ce jour 1er mars 2010.

L’Intersyndicale apporte son total soutien aux mobilisations et mouvements en cours. Elle rappelle que plusieurs syndicats ont déposé des préavis de grève couvrant le mois de mars garantissant l’action des collègues. Elle appelle les personnels à se mobiliser, poursuivre et amplifier ces actions.

L’Intersyndicale, avec une détermination toujours plus forte, réaffirme son opposition entière à la mise en œuvre de la réforme des lycées et de la réforme de la voie professionnelle qui aggravent encore les conditions d’enseignement, et à celle du statut régissant les établissements (EPLE), à la politique budgétaire qui dégrade toujours plus les conditions de travail et d’étude et réduit l’offre de formation.

L’Intersyndicale dénonce les conditions scandaleuses de l’accueil et de la formation, annoncées pour la rentrée 2010, des professeurs stagiaires dans les établissements. Désorganisant les services, menaçant de bloquer le mouvement des mutations, plaçant les stagiaires dans une situation professionnelle intenable et inadmissible, elle affectera la scolarité de nombreux élèves.

L’Intersyndicale demande avec insistance au Ministre le retrait de réformes dictées en grande partie par la recherche frénétique d’économies budgétaires, conduisant à la suppression massive d’emplois indispensables au service de l’Ecole de la République.

L’Intersyndicale appelle à la réussite de la grève nationale et de manifestations le vendredi 12 mars.

L’intersyndicale appelle à refuser collectivement les Heures Supplémentaires et à voter contre les dotations des établissements pour la rentrée 2010.

Elle appelle à une journée d’actions académique le jeudi 4 mars qui se traduira par des initiatives nombreuses et diversifiées ( grèves, notamment dans les LP, manifestations, délégations, distributions de tracts … : voir site des différents syndicats).

Elle appelle tous les collègues qui, d’une façon ou d’une autre, sont dans l’action à se retrouver en fin de journée pour un moment de convergence unitaire :

A Avignon : rassemblement à 17 h 30 devant l’IA

A Marseille : manifestation à 18 h des Mobiles

vers le Cours d’Estiennes-d’Orves,

où aura lieu un meeting (prises de paroles et concert).

Elle reste en contact, très étroit, et se réunira à l’issue de cette journée.

A noter que le SNUipp 13 s’associe à la manifestation et à l’occupation de la Place D’Estienne-d’Orves et appelle les professeurs des écoles à y participer.

Par ailleurs, le SNES appelle à participer à l’initiative du Collège Jean-Claude IZZO qui organise

un banquet républicain

ler mardi 9 mars à 12H

sur le parvis du collègeJean-Claude IZZO

La Joliette - marseille

A l’occasion de l’inauguration de la prolongation du tramway

APPEL SNES A LA MOBILISATION

Gagner est possible aujourd’hui, décrétons la Mobilisation Générale !

La situation dans nos établissements est intenable.

Le gouvernement, contre toute la profession, fait passer en force, en dehors de toute écoute, de toute concertation une « réforme » profonde du second degré qui n’a pas d’autre objectif que son démantèlement :

il réduit l’offre de formation pour la mettre en adéquation avec le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite,

il met en place un système éducatif « a minima », sans ambition pour la réussite de toute une classe d’age, que ce soit par la mise en place du « socle commun des connaissances » en collège ou de la réforme Chatel en lycée.

Notre académie a perdu, depuis 2003, 10% des ses effectifs enseignant, alors que la population scolaire a baissé de 6%. La démographie repart à la hausse et les suppressions de postes continuent.

Les conditions d’entrée dans le métier des futurs lauréats des concours (18 heures devant élèves sans aucune formation professionnelle) est indigne d’un état républicain comme le notre. Elles sont une insulte faite aux collègues, aux familles et aux élèves.

Toutes ces mesures vont de pair avec une absence totale de revalorisation de nos professions dans un contexte où nos droits à pension sont menacés de nouveau.

Le SNES d’Aix Marseille appelle tous les collègues dans tous les établissements :
à refuser la mise en place des conseils pédagogiques,

à faire voter massivement les Conseils d’Administration contre les propositions de DGH,

à multiplier les actions de mobilisation locale sous toutes les formes possibles, avec les lycéens, les parents,

à participer massivement à la journée d’action académique du Jeudi 4 Mars dans toutes les villes de nos départements,

à préparer dans l’unité les grèves du 12 Mars et du 23 Mars,

à organiser partout des Assemblées Générales pour débattre des suites nécessaires de l’action qui doit s’inscrire dans la durée, à tous les niveaux, de l’établissement jusqu’au plan national.

Ces actions sont nécessaires pour gagner sur nos revendications.

Il est possible de faire reculer Chatel, donnons nous en les moyens !!