L’intersyndicale Education appelle à l’action

Mercredi 24 novembre Rassemblement à 14 h 30 devant le Rectorat Aix-en-Provence

Déclaration de l’intersyndicale Second degré des Bouches du Rhône du 15. 11. 2010.

SNES-FSU – SNEP-FSU – SE-UNSA – CGT ’Educaction - SGEN CFDT – SIAES – SNALC CSEN -SNCL FAEN

Alors que la jeunesse subit de plein fouet les conséquences de la crise économique, à rebours de toute ambition démocratique, économique et sociale, le gouvernement entend maintenir le cap de la démolition méthodique du service public d’éducation. Les annonces sur le budget 2011 laissent encore augurer des coupes sombres parmi les personnels chargés de l’éducation des jeunes et les différents dossiers de cette rentrée illustrent tous plus les uns que les autres ce désengagement de l’Etat.

- Le Label CLAIR, qui a vocation à être généralisé, est un coin enfoncé dans les statut des personnels notamment par le recrutement par le chef d’établissement. C’est l’institution d’une école à deux vitesses inacceptable. L’intersyndicale soutient l’appel à un rassemblement devant le rectorat mercredi 24 novembre à 14 h 30. Elle appellent les personnels des établissements concernés à se prononcer pour la sortie de ce dispositif, comme cela a été fait dans certains d’entre eux.

- Vies scolaires : la diminution du nombre de personnels aggrave la situation déjà critique des établissements et dégrade encore la situation de ces personnels précaires.

- Rythmes scolaires : si nous sommes prêts à réfléchir sur les conditions de travail des élèves dans les établissements, nous refuserons un débat qui ne serait que l’alibi de nouvelles suppressions de postes et d’une augmentation de la charge de travail des enseignants.

- Formation des enseignants : la situation des stagiaires à 18 heures est indigne, il faut de toute urgence recruter davantage d’enseignants et reconstruire la formation professionnelle.

- Démocratie dans les établissements : l’augmentation des prérogatives des chefs d’établissement conduit à une caporalisation inacceptable de nos métiers.

- Hors classe : l’administration veut bouleverser complètement les barèmes d’attribution de la hors classe. Les représentants des personnels, porteur de l’intérêt collectif, doivent être écoutés.

- Congé formation : la réduction du nombre du congés formation et l’attribution de certains d’entre eux en dehors des règles collectives est inadmissible.

L’Intersyndicale appelle l’ensemble des collègues à s’emparer de ces questions et à les porter dans les discussions, les réunions, les heures d’informations syndicales, les AG afin de convaincre de la nécessité de la mobilisation.
Elle soutient les actions en cours dans les établissements. Elle appelle à participer aux actions sur les retraites prévues le mardi 23 novembre par l’intersyndicale interprofessionnelle.

Elle appelle les personnels à un rassemblement le mercredi 24 novembre devant le rectorat à 14 heures 30 afin de montrer la cohérence destructrice de la politique du gouvernement qui s’attaque sans le dire aux fondements de l’édifice.

L’intersyndicale second degré des Bouches-du-Rhône se réunira régulièrement pour suivre ces dossiers, organiser dans l’unité les actions nécessaires et prendre les initiatives publiques permettant de populariser les analyses et revendications des personnels et de sensibiliser l’opinion sur ces questions.