4 octobre 2015

Catégories

Le 15 octobre à Paris : journée nationale d’action FSU contre la précarité !

Sous la pression syndicale, le gouvernement a finalement déclaré l’urgence concernant le projet de loi Sauvadet en décidant un examen à l’Assemblée nationale en octobre pour prolonger de deux ans le dispositif des recrutements réservés.

Cette prolongation devant donner lieu à un texte permettrait donc d’organiser deux sessions supplémentaires et donnerait à plus de candidats la possibilité de se présenter, selon le ministère.
Cependant, en l’absence de récriture des conditions d’accès au recrutement réservé, il ne concernera que les contractuels occupant des emplois permanents au 31 mars 2013 et ayant 4 ans d’ancienneté, dont 2 avant le 31 mars 2013.

Il est donc très clair que ce texte ne permettra pas de « titulariser le plus grand nombre de non titulaires », objectif pourtant affiché par le gouvernement !
De plus, il ne résoudra en rien les causes d’exclusion des agents non titulaires que dénonce la FSU comme, les contrats imposés à temps incomplet, la multiplication des emplois occasionnels, les emplois saisonniers pas vraiment saisonniers, etc…

L’action du 15 octobre permettra aux non-titulaires de tous les secteurs de la fonction publique et de toutes les académies, de dénoncer médiatiquement leur précarité et de mobiliser les pouvoirs publics pour qu’ils corrigent les injustices dont ils sont victimes.

Ils pourront, en apportant leurs témoignages personnels, et en s’appuyant sur les amendements déposés par la FSU auprès des parlementaires, agir enfin pour bénéficier d’un vrai plan de titularisation, mais aussi revendiquer leurs droits : droit au réemploi, droit à la rémunération sur la base d’un contrat de travail à temps plein, droit à une véritable formation, des conditions d’emploi sécurisées pour les AED leur permettant de réussir leurs études ou construire un débouché à la fin des six ans, droit à des conditions permettant que les contrats en emplois aidés facilitent des parcours d’insertion, et la reconnaissance des AESH comme fonctionnaires.

Les non titulaires enseignants de notre académie seront représentés par des élus non titulaires en CCP et syndiqués qui feront partie d’une délégation FSU au Sénat, et témoigneront de leur expérience vécue.

Programme de la journée :

Matinée : assemblée générale

9 h 30 à 10 h : accueil

10 h à 12 h : introduction par Bernadette Groison

État des lieux de l’emploi non titulaire dans la fonction publique

Témoignages (conditions d’emploi, de réemploi, de rémunérations, de travail, difficultés d’accès à la formation, à la titularisation....) mais aussi actions syndicales, interventions en CCP.

« Adoption » d’un texte revendicatif.

La presse est invitée.

Après midi : délégations

(chacune est composée d’un responsable syndical et de collègues non titulaires).

Des audiences sont demandées :

Groupes parlementaires à l’Assemblée nationale

Groupes parlementaires au Sénat

Ministère de la Fonction publique

Ministère du travail (emplois aidés)

Ministère de l’EN-ESR