20 mai 2009

L’actualité syndicale

Le 26 mai, Nouvelle mobilisation avec manifestation - 10h30 -Vieux Port

Les organisations nationales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA

Ont pris acte ensemble au niveau national :

- de la mobilisation du premier mai, dans la continuité des journées du 29 janvier et du 19 mars, supérieure en nombre aux manifestations habituelles.

- de l’entêtement du gouvernement et du patronat à rester sourds aux revendications des salariés face à la crise, sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la défense des services publics.

- de la nécessité de poursuivre dans l’unité les mobilisations qui permettent l’expression par le plus grand nombre de l’urgence de ces revendications.

Elles proposent une journée d’actions décentralisées le 26 mai et une grande journée de manifestations le 13 juin.

Les Unions Départementales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNSA

Dans le 13 l’UD FO et la CFTC n’ont pas souhaité s’associer à l’appel

Font le même constat : à Marseille, comme dans d’autres villes des Bouches du Rhône, les salariés ont fait le choix de répondre beaucoup plus nombreux que d’habitude aux appels unitaires.

Dans le même temps, de nombreux secteurs et entreprises, comme au niveau national, défendent becs et ongles leurs emplois (Microélectronique Rousset, Sidérurgie de Fos, Réparation Navale,etc…), ou leurs conditions de travail en lien avec la sauvegarde des services publics essentiels (Université-Recherche, Santé, Energie, Services Postaux,…) la plupart du temps dans l’unité de leurs syndicats.

La nécessité de maintenir l’unité de toutes nos organisations s’impose pour que toutes et tous les salarié(e)s puissent exprimer avec force leur mécontentement. Cette unité dans l’action se concrétise déjà et doit continuer à progresser à la base, dans les entreprises en lutte, dans les secteurs qui se mobilisent. Elle est la condition du succès pour ces secteurs et ces entreprises comme pour la lutte générale de l’ensemble des salariés pour leurs revendications

C’est dans cet objectif, et pour contribuer au rapport de force national, que les Unions Départementales appellent à nouveau les salariés du département à se réunir dans l’action :

Le 26 mai, Nouvelle mobilisation avec manifestation - 10h30 -Vieux Port

Le samedi 13 juin, en élargissant la mobilisation pour construire un nouveau rapport de force national qui doit contraindre le gouvernement à entendre les revendications et à changer sa politique.

Nos revendications sont justes, elles sont possibles, elles ont le soutien du plus grand nombre.

Nous avons le devoir de les imposer.

- Augmentation des salaires, des pensions, des allocations pour faire face à la crise, dont nous ne sommes pas responsables.

- Arrêt des licenciements alors que nombre d’entreprises font des profits et rémunèrent de manière scandaleuse leurs dirigeants.

- Défense des services publics et maintien d’une protection sociale de haut niveau
pour une meilleure répartition des richesses, pour garantir l’égalité des citoyens, la solidarité et la démocratie .