13 novembre 2014

Catégories

Le SNES-FSU propose de modifier le barème d’accès à la Hors-Classe

Le SNES-FSU présente au Groupe de Travail du vendredi 21 novembre une proposition d’évolution du barème d’accès à la hors-classe des
professeurs certifiés de l’académie.

Actuellement, la plupart des collègues étant promus à la hors-classe peu de temps après l’accès au 11° échelon ou au cours du 10° échelon.
Les collègues au 11° échelon représentent 58% des promotions et les collègues au 10° représentent 40% des promotions, 2% des promus sont au 9° échelon. L’accès à la hors-classe est en effet une promotion de fin de carrière en classe normale.
Nous proposons par ailleurs des améliorations de l’avancement d’échelon pour les collègues qui n’ont pas fini leur carrière en classe normale : élargir les possibilité d’avancement au rythme le plus favorable, raccourcir la durée d’attente dans les échelons du milieu de classe normale, débuter la carrière à l’échelon 3.

Les principes qui sous-tendent nos propositions :

Nous plaidons pour un barème qui permette de :

1) de continuer à assurer, sauf démérite avéré, une promotion de grade aux agents qui parviennent au terme de la carrière en classe normale, dans un délai
maximal de 5 ans, étant entendu que le rythme normal d’avancement d’échelon et les règles de reclassement plaident pour une promotion obtenue en moyenne trois ans après l’accès au 11° échelon.

2) mettre en place des éléments objectifs de barème permettant de mieux identifier, parmi les collègues étant parvenus au 10° échelon, ceux des agents qui sont prioritaires au cours d’une campagne donnée.
Ces agents prioritaires sont ceux dont la durée d’activité restante avant le départ en retraite est comparable (ou inférieure) au temps de parcours des chevrons de la hors-classe. En effet, pour ces collègues, un retard dans la promotion se solderait par la perte irrémédiable de l’accès à l’indice terminal de la hors-classe.

Bonifier les collègues étant parvenus au 10° et 11° échelon, cible principale de cette opération de gestion

Ces deux objectifs nous amènent à proposer une bonification de 10 points des échelons 10° et 11°. En contre-partie, pour ne pas creuser l’écart déjà important avec les échelons 7°, 8° et 9°, nous proposons de supprimer les 10 points attribués en fonction du mode d’accès au 10° et 11° (choix ou grand choix), l’expérience ayant démontré que les aléas de la carrière et les effets de seuil dans l’avancement d’échelon rendaient cet élément particulièrement contestable.

Un barème qui permette de cibler les priorités parmi les 10 °

S’agissant de l’ancienneté acquise dans le 10°, nous proposons une
gradation en tenant compte de l’âge des agents, traduction de la volonté
de raisonner en fonction de l’âge d’ouverture des droits à pension. A défaut, nous formulons une proposition alternative tenant compte de l’ancienneté dans l’échelon, qui cible cependant de façon moins précise le public attendu.

Nous répercutons ces évolutions pour les personnels bi-admissibles, avec
un décalage d’un échelon, pour tenir compte de la grille spécifique de
ces agents.

Clarifier les avis IPR et CE

S’agissant de l’appréciation du recteur, élaborée sur la base des avis
émis par les IPR et les CE, nous rappelons que nous demandons sa suppression.
Subsidiairement, nous proposons de revenir à trois avis au lieu de quatre pour les IPR et les CE : favorable, sans opposition, défavorable.
Nous proposons de passer de six avis recteurs à cinq : excellent, remarquable, honorable, insuffisant, défavorable.

Meilleure prise en compte de l’exercice antérieur en ZEP et des diplômes

Par ailleurs, nous proposons de bonifier deux types de profils, ce qui peut s’avérer bénéfique pour les collègues n’ayant pas encore fini leur carrière en classe normale.
Nous proposons d’accroître le nombre de points des agents faisant état d’un diplôme Bac + 5 et surtout d’un doctorat.
D’autre part, nous proposons de prendre mieux en compte la durée d’exercice en ZEP, en attribuant 10 points aux agents ayant exercé 5 en ZEP durant leur carrière, en plus des 10 points déjà attribués aux agents étant actuellement affectés en ZEP depuis au moins 5 ans.
Ces évolutions permettent de maintenir les mêmes possibilités d’accès à la hors-classe pour ces collègues malgré les évolutions proposées par ailleurs sur les 10° et 11 ° échelon.

Voir le bilan de la Hors-classe 2014 :cliquer ici

Voir le barème 2013/2014 de l’accès à la hors-classe : cliquer ici