Jeudi 21 janvier : nouvelle journée de grève, nouvelle polémique sur les taux de grévistes !

Cela ne peut plus durer !

Alors que le SNES estime la participation des collègues à la mobilisation en comparant le nombre de personnels grévistes au nombre de personnels attendus au même moment dans l’établissement, l’administration comptabilise les grévistes et compare la mobilisation au nombre total de personnels, que ceux-ci soient en service ou non.

Ainsi, dans un établissement comptant 100 agents, si 25 agents sont en grève à 9 h alors que 50 sont attendus à leur poste à cette même heure, cela donne pour le SNES 50% de grévistes et pour l’administration 25%.
Les chiffres annoncés à la presse étant basés sur les pointages matinaux, si un collègue doit prendre son service plus tard dans la journée, il est alors obligatoirement comptabilisé par l’administration parmi les non-grévistes à 9 h, qu’il se présente ou non ensuite dans l’établissement.

Le SNES a donc décidé de publier les résultats de son sondage auprès des sections syndicales d’établissement.

C’est au vu de ce sondage auprès de 37 établissements que le SNES Aix Marseille a réévalué jeudi soir le taux de grévistes dans l’académie : après avoir estimé le taux de grévistes à 40% en fin de matinée, nous avons pu annoncer en fin de journée un taux de grévistes de 50%.
En effet, le pointage ci-joint, auprès de 1550 personnels enseignants attendus dans les collèges et les lycées (soit près de 10% des personnels enseignants de l’académie), donne une estimation du taux de participation à la grève de 48%

L’administration a annoncé un taux de gréviste de 18% dans les collèges et les lycées.

Nous ne prétendons pas à l’exactitude scientifique, ni à l’exhaustivité, mais ce sondage concernant une partie importante de la profession nous semble significatif.

Nous attendons le même effort de transparence de la part de l’administration qui pourrait de la même façon publier le panel d’établissements qu’elle retient pour ses estimations, le nombre de grévistes constatés établissement par établissement, afin que nos équipes de militants dans les établissements puissent, à partir des emplois du temps des collègues, comparer ces chiffres avec le nombre de personnels attendus.

Lors du CTPA du vendredi 22 janvier, le Rectorat n’a pas répondu favorablement à notre demande.

Dont acte.