Le collège Mistral, qui a accueilli à la rentrée 2009 210 élèves d’un des collèges les plus difficiles de l’académie (Giera), a reçu aujourd’hui la visite du Recteur et du président du Conseil Général de Vaucluse pour un CA extraordinaire.

« L’ accueil » de nos deux sommités si difficiles à contacter a été fait en 2 temps :

1) le happening des élèves de l’option art, mise à mal par la réforme du lycée, le cueille aussitôt les portes du lycée franchies. Voir la vidéo

2) puis les parents d’élèves et les profs du collège lui ont imposé la lecture du texte suivant :

Monsieur le Recteur,

Votre venue dans le collège Mistral suscite une telle attente chez les parents et les enseignants que nombre d’entre eux, bien que non élus, se sont déplacés pour vous accueillir.

Cette si grande attente est à la mesure des paris que vous avez pris en 2009 : fermer brutalement un collège et en transférer les élèves tout aussi brutalement vers Joseph Vernet et Mistral. La mixité sociale ainsi créée devait , à elle seule, améliorer la qualité du service rendu, assurer la réussite scolaire du plus grand nombre.

Cette attente, c’est celle de vous voir non plus parier, miser, spéculer, mais prendre en compte la réalité de l’année écoulée, l’expérience des personnes chargées d’appliquer vos décisions, d’entendre les choix faits in fine par les parents.

Cette attente c’est enfin celle de voir défendu par le représentant du ministre le service public d’éducation contre la concurrence croissante du privé. En effet, vous entrez dans un collège qui est en train d’échouer à convaincre toutes les catégories sociales qu’il peut être un lieu d’épanouissement personnel, de construction du lien social et de réussite scolaire.

Aujourd’hui, tous espèrent que le CA extraordinaire vous permettra d’entendre la déception et la colère des parents d’élèves ainsi que les difficultés que rencontrent, chacun à leur place, les personnels de la cité scolaire Mistral pour exercer convenablement leur métier et remplir leur mission. Nous espérons enfin des décisions concrètes et rapides, effectives dès la prochaine rentrée scolaire, qui soient à la hauteur des ambitions affichées.

Résultat :

- Avancée sur la situation avignonnaise : la révision complète de la carte scolaire sur Avignon est acquise, mais seulement pour... 2011. Et un bricolage douteux de l’IA pour faire sauter 2 classes dès cette rentrée + déplacement de l’UPI et du DAI.Maintien et réhabilitation garantis du collège Mathieu.

- Stagnation sur les moyens : nous avons fait la preuve que Mistral n’avait pas du tout été « protégé » comme tous les responsables s’y étaient engagés, et que ce qui a un peu fonctionné cette année a toujours recouru à des intervenants supplémentaires. Mais on reste avec notre DGH. Le CDI doit toujours être livré en septembre.

- Recul sur la responsabilité d’un éventuel échec de l’opération : le recteur met les profs en 1re ligne, accusés même d’alimenter la rumeur par un discours défaitiste !!!

Un bilan plutôt décevant, des parents plutôt dubitatifs, des collègues plutôt amers.