20 octobre 2009

L’actualité syndicale

Les interventions de la FSU au CDEN du Vaucluse

Lundi 19 octobre se réunissait le CDEN sous la présidence du conseil général pour examiner les budgets de fonctionnement alloués par le CG à chacun des 41 colléges vauclusiens.C ’ est la premiére année que le budget proposé n’augmente pas par rapport à celui de l’année derniére.Aussi la FSU a décidé de voter contre ce budget. Fo s’est rallié à notre position. La FCPE s’est abstenue. Résultats : 8 contre, 7 pour ( dont l’UNSA) et 5 abstentions.

DECLARATION FSU AU CDEN DU LUNDI 19 OCTOBRE 2009

Le Conseil Général nous présente aujourd’hui la dotation de fonctionnement des collèges publics vauclusiens. Nous déplorons que le montant global de cette dotation n’ait pas été augmenté.

En effet l ‘enseignement secondaire est particulièrement malmené dans ce département puisque les collèges vauclusiens ont perdu à cette rentrée 10 postes d’enseignants alors qu’il y a eu 200 collégiens supplémentaires, d’après l’enquête lourde de l’inspection académique. A jouter à cette perte de personnels, un budget de fonctionnement diminué car un budget stable avec 200 élèves de plus et une inflation annoncée à 1,25% pour l’année 2010 , c’est forcément un budget en diminution pour la plupart des collèges, c’est forcément un mauvais coup de trop envers les collégiens et leurs familles .Le résultat de cette baisse sera la disparition de nombreux projets ou une participation financière plus importante demandée aux parents.

A cette rentrée, les élèves se retrouvent dans des classes très chargées, souvent même au-delà des capacités réglementaires établies par le rectorat . De nombreux établissements n’ont plus les moyens d’acheter les livres de cours du fait de la globalisation de la subvention d’état qui servait à payer ces livres mais qui maintenant sert aussi à payer l’accompagnement éducatif. En plus, on va annoncer à ces élèves que le voyage qui devait être la concrétisation d’un projet ne peut avoir lieu que si leurs parents peuvent payer !

C’est pourquoi, la FSU , qui défend l’idée d’une école de qualité pour tous, ne peut que voter contre cette dotation proposée.

LA FSU DEMANDE UNE NOUVELLE SECTORISATION SUR AVIGNON

Le Conseil général a pris l’année dernière la décision de fermer le collège Paul Giéra ; il doit en assumer aujourd’hui toutes les conséquences, notamment en termes de sectorisation qui relève maintenant de son entière compétence.

Au cours de l’année scolaire 2008/2009, les personnels du collège Mistral n’ont cessé de prévenir les autorités de tutelle ( Inspection académique, Conseil général ) de l’impossibilité de transférer plus de 200 élèves des quartiers Monclar et Champfleury dans un établissement qui en comptait déjà 360. Ils sont aujourd’hui confrontés à une situation extrêmement difficile sur le plan professionnel : réaliser dans de telles conditions, la mixité sociale et la réussite scolaire des élèves ne sont tout simplement pas possibles.

A la suite des premières réunions parents/professeurs, de nombreux parents d’élèves s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants et nous ont fait part de leur désarroi et de leur colère.

Si la carte scolaire reste en l’état, beaucoup d’entre eux feront le choix d’inscrire leurs enfants dans les établissements d’enseignement privé ; le pari de la mixité sociale et scolaire serait alors réalisé par le bas.

Les collèges publics d’Avignon ne peuvent être laissés à l’abandon.

C’est pourquoi la FSU demande rapidement et au plus tard fin novembre, la tenue d’un groupe de travail dont les membres émaneraient de la composition du CDEN pour mettre en place cette nouvelle sectorisation sur le grand Avignon. Ce groupe de travail devra être suivi d’un CDEN au plus tard fin décembre, CDEN qui présentera la nouvelle sectorisation à partir de laquelle les services de l’inspection académique étudieront la répartition de la DGH.