16 janvier 2010

Stagiaires

Les stagiaires lauréats des concours passent à 18h de cours par semaine !

A la rentrée prochaine, les stagiaires lauréats des concours devraient passer de 4-8h de cours devant classes (horaire actuel) à 18h par semaine comme les titulaires.

En effet, le rectorat nous annonce que, par souci d’économies, le tiers temps de formation que nous avons réussi à préserver sera annualisé. En d’autres termes, au lieu de faire 12h par semaine devant élèves et le reste en formation –ce qui constitue déjà une diminution de moitié de la formation professionnelle- , les stagiaires effectueront un service complet de 18h pendant 24 semaines et se verront libérés 12 semaines dans l’année pour se former.

Ils seront remplacés lors de ces 12 semaines par des étudiants en master qui se succèderont toutes les trois à six semaines et pour lesquels ce remplacement constituera leur stage en responsabilité, entre écrits et oraux du concours.

Tout cela ressemble à une mauvaise farce mais c’est bien la réalité que veulent imposer en force le gouvernement et le rectorat dès la rentrée prochaine : sacrifier les stagiaires, leurs élèves, et utiliser les étudiants comme moyens d’enseignement.

Les échos des PCL2 d’Aix-Marseille sont pourtant clairs : entre la formation IUFM, les heures devant élèves, les corrections, les conseils de classes, les réunions qui se multiplient dans les établissements, la préparation des cours, le temps manque pour avoir le recul nécessaire à la formation.

Le ministère leur demande néanmoins de prendre en charge 4 à 18 classes l’an prochain, soit gérer jusqu’à 400 élèves pour un stagiaire de musique ou d’art plastique, tout simplement aberrant !

Refusons ensemble cette politique qui consiste à faire primer les choix économique sur l’avenir de l’éducation. Le SNES rappelle sa revendication d’élévation du niveau de recrutement des enseignants par décalage de la place du concours après la fin du M2, avec maintien de l’année de stage en alternance après le concours et dispositifs de pré-recrutement précoce des étudiants et amélioration des aides sociales.

Participez en nombre à la journée de grève du jeudi 21 janvier, manifestation à 10h 30 à Marseille devant l’Inspection Académique.

Rappelons que la grève est un droit pour les stagiaires comme pour tout salarié, un droit constitutionnel qui plus est, et que l’on ne saurait vous en tenir rigueur.

Une manifestation nationale à Paris est également organisée samedi 30 janvier. Le SNES a réservé des places de TGV, participez à la collecte et inscrivez-vous en écrivant à s3aix@snes.edu