Tract du SNES en piéce jointe avec l’article

Pour la réussite de tous les jeunes, nous voulons d’autres choix budgétaires, d’autres choix pour nos métiers, nos statuts, nos salaires et nos retraites.

• Une politique éducative ambitieuse, assurant l’égalité de tous les élèves sur l’ensemble du territoire, la relance des ZEP, la garantie des horaires et programmes nationaux, le renforcement des moyens au collège pour préparer les poursuites d’études et la diversification des voies de formations au lycée, permettant enfin une véritable démocratisation scolaire pour tous.

• L’ouverture de véritables négociations sur :

- les carrières : des carrières plus attractives, une meilleure reconnaissance de nos qualifications et une plus grande mobilité choisie

- les rémunérations : revalorisation de nos métiers avec le rattrapage et l’augmentation du pouvoir d’achat du point d’indice, la reconstruction de la grille fonction publique

- les services : réduction du temps de travail, intégration dans nos services de l’ensemble des tâches constitutives de nos métiers, prise en compte de la diversité des conditions d’exercice, décharges pour la concertation

- le pouvoir d’achat des pensions de retraite.

• Un plan de programmation des recrutements et des emplois, le réemploi et un plan de titularisation des non-titulaires ;

• Un autre budget : objectif à terme de 10 % du PIB consacré à la dépense intérieure d’éducation avec comme première étape le retour au niveau de 1995 et le rétablissement immédiat des postes supprimés en 2007 et 2008.

• Un véritable débat national sur les retraites et les financements nouveaux afin de garantir le niveau de 75 % à 60 ans.