4 juillet 2013

Catégories

Moins de surveillants dans 6 établissements scolaires publics des Alpes de Haute Provence à la rentrée 2013

Moins de surveillants dans 6 établissements scolaires publics des Alpes de Haute Provence à la rentrée 2013 : la priorité est-elle toujours à l’éducation ?

Pour cause "d’austérité" budgétaire, le Ministre de l’Éducation Nationale a demandé au
Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale du 04 de supprimer 6 emplois
d’assistants d’éducation dans le département à la prochaine rentrée.

1 Lycée, 2 Lycées Professionnels et 3 collèges sont ciblés.

Sont perdus : 0.5 poste pour le collège de Château Arnoux, 1 poste pour le collège de Gassendi,
1 poste pour le collège J .Giono de Manosque, 0,5 poste pour le Lycée A.D. Neel, 0.5 poste pour
le Lycée Beau de Rochas , 1 poste pour le Lycée M Bret et 1,5 poste pour les remplacements.

Pour la FSU ces décisions, en totale contradiction avec la circulaire de rentrée 2013 qui
note « qu’un climat scolaire serein est indispensable au bon déroulement des apprentissages et
au bien être des élèves » sont incompréhensibles et inacceptables.
L’annonce quasi simultanée de la création de contrats aidés précaires dédiés au second degré ne
fait pas illusion : ils ne remplaceront pas des personnels étudiants stabilisés dans leur emploi et
donc efficaces dans leurs missions.