5 octobre 2010

Catégories

Non aux suppressions de postes et à la spirale de la précarisation !

AED, CAE, AVS : non aux suppressions de postes et à la spirale de la précarisation !

Créés en 2003 pour remplacer les MI-SE, les AED constituent une catégorie plus précaire, soumise au chef d’établissement, dont le service souvent lourd est peu compatible avec la poursuite d’études. Six ans après leur création les premiers contrats arrivent à leur terme et les autres sont de moins en moins renouvelés ou au mieux remplacés par des personnels plus précaires, les CAE (créés en 2005).

Mais la situation empire encore : les contrats CAE ne sont plus renouvelés ou sont remplacés par des contrats CUI. Cette transformation a pour conséquence une baisse du nombre d’heures hebdomadaires de 24 à 20 heures et des durées de contrat de 1 an à 6 mois. On passe aussi d’un statut majoritairement de droit public (AED) à celui de droit privé (CUI).

Les restrictions budgétaires que nous connaissons aujourd’hui conduisent à des suppressions de postes dans les vies scolaires dont la situation devient préoccupante. Les promesses faites par l’IA et le rectorat en juin n’ont pas été suivies d’effets.

Devant cette situation des plus difficiles pour nos conditions de travail et la sécurité des élèves, nous réclamons la reconduction des contrats AED existant et la transformation des CAE en contrat AED sans perte de salaire dans tous les établissements.