Les services de l’inspection académique des Bouches-du-Rhône ont envoyé, le 29 septembre, à de nombreux CUI un courrier leur signifiant le non renouvellement de leur contrat (les CUI concernés sont des collègues dont le contrat devait être renouvelé au 1er novembre 2014). Ce courrier leur indique qu’ils peuvent, s’ils le souhaitent et dans un délai très court (avant le 1er octobre !), postuler sur un poste d’AVS pour accompagner des élèves handicapés et qu’un jury examinera leur candidature.

Ce courrier fait suite à une consigne du ministère de basculer les emplois aidés vers des emplois d’AVS. En effet, le besoin de personnels accompagnant les élèves handicapés augmente. Les élèves présentant un handicap ont, pour le SNES, besoin de personnels formés pour cette mission et ayant un vrai statut.

Mais il n’est pas acceptable que, austérité oblige, l’accompagnement nécessaire des enfants handicapés se fasse par redéploiement de crédits existants. Il est urgent que les moyens nécessaires (moyens financiers, moyens en formation, …) soient alloués par le ministère pour faire face à l’augmentation de ces besoins.

Le SNES dénonce le recours à des emplois précaires pour répondre à des besoins pérennes mais ne saurait accepter le redéploiement ainsi engagé consistant à ne pas renouveler des contrats en cours.

Les personnels exerçant actuellement diverses missions dans les collèges et lycées des Bouches-du-Rhône ne peuvent pas être pénalisés par cette situation, et le SNES 13 appellent les collègues des établissements concernés à réagir collectivement par la grève, comme l’ont décidé les personnels du collège Puget (Marseille 6e), par des pétitions et demande d’audience à l’IA (Lycée saint Charles, Marseille 1er et lycée Montgrand, Marseille 6e) ou par toute autre action décidée collectivement par les personnels.

Les actions les plus larges sont nécessaires et le refus des décisions de l’IA ne peut être un prétexte à retarder l’emploi des AVS ou le refus des EAP comme le demande le syndicat majoritaire des chefs d’établissement.

La section départementale SNES des Bouches-du-Rhône soutient et relaie auprès de l’IA les actions en cours et fera part de la colère des personnels lors d’une audience à l’IA le 6 octobre prochain.

La section départementale SNES des Bouches-du-Rhône.

Adhésion en ligne : [http://www.aix.snes.edu/spip.php?rubrique38]