4 janvier 2011

Militer

PROGRAMME DES STAGES DU SNES AIX-MARSEILLE DE JANVIER A MARS 2011

Le programme des stages organisés par le SNES pour la période de janvier à mars 2011.

PROGRAMME DES STAGES DU SNES AIX-MARSEILLE DE JANVIER A MARS 2011

La réflexion sur les contenus et les pratiques fait partie du quotidien du travail de l’enseignant. Comment mettre les élèves au travail ? Qu’est-il important qu’ils apprennent ? Quels sont les enjeux propres aux différentes disciplines ? Comment appréhender le travail et ses évolutions ?

Que l’on soit en début de carrière ou déjà plus expérimenté, les questions sont toujours nombreuses.

C’est pourquoi le SNES organise des stages thématiques ouverts à tous afin d’offrir un regard complémentaire et critique, un espace de débat où la parole est libre, en dehors de l’urgence quotidienne mais aussi de toute présence hiérarchique.

Informer des évolutions du système éducatif, échanger sur les incidences des réformes, réfléchir collectivement à la pratique de notre métier, c’est la triple ambition des stages que la section académique du SNES vous propose cette année.

Les stages ont lieu de 9h à 17h.

Les enseignement artistiques aujourd’hui : enjeux, conditions d’enseignement et perspectives

Jeudi 20 janvier au collège Pierre Puget à Marseille

Stage animé par Sandrine Charrier, responsable national du secteur arts
Présentation des enjeux actuels de ces disciplines en lien avec les réformes en cours : socle commun et livret de compétences, accompagnement éducatif, histoire des arts, dispositifs artistiques complémentaires, réforme du lycée.
En quoi ces questions de contenus et de métier sont-elles des questions syndicales ?
Comment le SNES les aborde-t-il, quelles sont ses revendications et son action ?
Comment participer aux débats et contribuer aux prises de position du SNES ?

Stage mathématiques :

Jeudi 20 janvier au lycée V. Hugo de Marseille :

Stage animé par Claude Courivaud, responsable national du secteur mathématiques.
Le stage maths sera l’occasion de faire le point sur notre enseignement et d’interroger nos revendications le concernant.
En effet de nombreuses questions se posent qui remettent en cause la finalité même de l’enseignement de notre discipline :

- La question des horaires permettant prise d’initiative et démarche personnelle inhérente à la résolution de problème, une nécessaire acquisition de techniques de base (libérant ainsi l’esprit pour d’autres activités) et l’utilisation de l’outil informatique.

- La question des contenus en collège (programme et socle) et lycée (mise en place de la réforme en séries générales et technologiques)

- La question de l’évaluation avec l’introduction de nouvelles modalités jamais mises en débat.

LES DIFFICULTES SCOLAIRES avec Denis Paget (ancien co-secrétaire général du SNES) et Stéphane Bonnery (sociologue, auteur de Comprendre les difficultés scolaires, La Dispute, 2007)

Vendredi 28 janvier au Collège Izzo de Marseille :

Alors que la politique éducative actuelle oriente le système éducatif vers un tri précoce des élèves entre ceux qui pourraient aller jusqu’en Licence et ceux qui devraient se contenter du socle commun avant d’être évacués vers l’insertion, les processus d’émergence de la difficulté scolaire, et les moyens de la combattre sont plus que jamais un enjeu majeur. Le SNES en appelle à une relance de la démocratisation, à la fois par l’augmentation du nombre de jeunes accédant ax qualifications et par la diminution du poids des déterminismes sociaux dans la réussite scolaire.

Comment l’école en arrive-t-elle à entretenir les inégalités,ou à les produire ? Comment lutter au quotidien, dans nos pratiques, contre l’échec scolaire ? Comment « vendre la mèche » à ceux pour qui l’école n’est pas une évidence ?
Nous vous proposons de confronter le triple regard du sociologue, du syndicaliste et des professionnels que vous êtes.

Stage SES Annulé en raison de la grève

Jeudi 10 février au Lycée Thiers de Mareille :

Stage animé par Georges Ortusi, responsable national du secteur SES
L’enseignement des SES, ne renvoie pas seulement à une série de programmes mais également à des pratiques intimement liées à leurs contenus, qui se sont nourris l’un et l’autre au fil du temps. Partir de questionnements qui font sens pour les élèves et croiser les regards disciplinaires pour trouver des réponses, veiller au pluralisme des analyses sont autant de traits caractéristiques de l’identité de la discipline. La réforme des lycées balaie une expérience de plus de 40 ans. Elle le fait tout d’abord en cantonnant les SES à un enseignement d’exploration en seconde. “ L’épaisseur ” de l’enseignement est réduite à pas grand-chose et risque de le réduire à l’apprentissage de quelques notions “ désincarnées ”. Elle le fait ensuite par des programmes lourds, abstraits et pour tout dire, ennuyeux qui consacrent la séparation des différentes sciences sociales (principalement l’économie et la sociologie) en cherchant à imposer une modification radicale des pratiques pédagogiques, qui n’est pas sans arrière-pensée idéologique…
Le stage du 10 février 2011 vous propose de débattre de tout cela.

Stage histoire-géographie reporté en raison de la grève :

Jeudi 10 février au collège J. Prévert à Marseille :

Stage animé par Alice Cardoso, responsable national du secteur histoire-géographie

L’histoire géographie est une discipline sensible, souvent sous les feux de l’actualité tant elle est soumise à des finalités politiques, civiques, sociales diverses et souvent contradictoires, et surtout, elle n’est pas épargnée par les tentatives d’instrumentalisation de la part du pouvoir ! Le stage peut être l’occasion de faire un point sur l’ensemble de l’actualité de la discipline et de s’emparer, ensemble, des questions suivantes :
Les nouveaux programmes collège et lycée : Quels changements signifient ils tant du point de vue des finalités que de nos pratiques enseignantes au quotidien ? Que signifie le retour en force du récit ? Que penser du développement durable en géographie ? Etc.

Stage sciences reporté en raison de la grève :

Jeudi 10 février au lycée Saint-Charles à Marseille :

Stage animé par Valérie Sipahimalani, responsable national du secteur sciences
Nous constatons une évolution rapide des conditions d’ exercice dans notre discipline avec, pour rappels, la mise en place des nouveaux programmes de seconde et de premières , celle du socle au collège, l’apprentissage par compétences et leurs évaluations systématiques, l’utilisation des TICE... Par ailleurs, les difficultés matérielles se multiplient avec les réductions horaires associées aux nouveaux programmes, la disparition de demi-groupes, etc . De tout cela, le stage du 10 février 2011 vous proposera de débattre.

Stage Lettres reporté en raison de la grève :

Jeudi 10 février au lycée Hôtelier de Marseille :

La maîtrise de la langue, l’acquisition d’une culture sont au centre de la formation. Cependant, ni l’horaire affecté , ni les conditions de l’enseignement, ni la rédaction des programmes en lycée et collège à partir des exigences du socle ne permettent pas de mener à bien une démarche formatrice ambitieuse. La part d’autonomie de l’établissement en matière pédagogique, l’évaluation des compétences de maîtrise de langue relevant de tous les enseignants définis dans la circulaire des IPR à la rentrée ne manquent pas de soulever des interrogations. Faisons collectivement le point sur nos conditions d’enseignement, la mise en place du socle, des options, etc.

Le travail enseignant

Jeudi 31 mars (lieu à préciser)

Les contre réformes qui se multiplient dans l’enseignement transforment en profondeur le travail enseignant (mise en place du socle commun et du livret d’évaluation des comptences au collège, réforme du lycée, généralisation des conseils pédagogiques, prescriptions de plus en plus importantes dans les programmes, etc). Les orientations politiques actuelles cherchent-elles à transformer notre métier de concepteur en un métier d’execution à coup de prescriptions multiples ?
Cette journée de stage, à partir des expériences des activités de travail, cherchera à faire émerger une compréhension de notre pratique quotidienne en l’articulant avec une analyse syndicale.

La participation aux stages syndicaux est un droit, chaque fonctionnaire ou non titulaire a le droit à 12 journées de stages par an. Les stages sont ouverts à tous les collègues des collèges et des lycées. Il suffit de déposer une demande d’autorisation d’absence au moins un mois avant la date prévue pour le stage.

Modéle de demande de congé pour formation syndicale


BULLETIN D’INSCRIPTION :

A envoyer à SNES (inscription stages), 12 Place du Général de Gaulle 13001 Marseille

e-mail : s3aix@snes.edu tel : 04.91.13.62.81 fax : 04.91.13.62.83

Nom : Prénom :

N° adhérent : Discipline :

Adresse personnelle :

Tel :

e-mail :