4 septembre 2016

L’actualité syndicale

Politique régionale : dégradation annoncée dans les lycées

La Région influe sur nos conditions de travail et les conditions d’étude des élèves dans les lycées, du fait des compétences primordiales dont elle a été pourvue depuis 2004. Les orientations du nouvel exécutif soulèvent les plus vives inquiétudes de ce point de vue.

Avec l’augmentation des aides directes aux entreprises et pour l’apprentissage, le ton est donné. Les Lycées font les frais de ces choix politiques. Des restrictions budgétaires pèsent sur les moyens financiers, matériels et humains des établissements. C’est 2,2 millions d’€ de moins pour l’accueil, l’entretien, la restauration et l’hébergement et une nouvelle baisse de l’investissement de près de 9 millions d’€. On peut donc légitimement se poser des questions sur les engagements pris concernant les constructions et réhabilitations initialement programmées, alors qu’est prévu, désormais, la construction d’un lycée à Châteaurenard pour satisfaire une promesse électorale du candidat Estrosi. Ces baisses touchent également le budget des équipements sportifs ainsi que l’équipement et la maintenance informatique des lycées. Par ailleurs, la Région prévoit la suppression de 40 postes d’ARL (agents régionaux des lycées) cette année.

Parallèlement, dans un contexte difficile où le risque terroriste est réel, le Président de Région n’a de cesse d’afficher des solutions démagogiques : installation de caméras et ARL faisant fonction d’agents de sécurité. Le SNUTER-FSU (syndicat majoritaire chez les ARL de PACA) dénonce cette politique. Comme le SNES-FSU, il pense que la sécurité des élèves et des personnels est une question grave qui doit être traitée avec sérieux et confiée à des personnels spécialisés et qualifiés, non aux agents territoriaux dont ce n’est pas la mission et qui seront de moins en moins nombreux si les annonces de réduction d’emplois sont mises en œuvre.
La jeunesse de notre région, et les personnels, ont besoin de lycées bien équipés, entretenus et rénovés. Cela relève des compétences de la Région. Tout le monde gagnerait à ce qu’elle s’y consacre en y mettant les moyens nécessaires.