Pour une préparation active de la grève du 23 mars

La gréve a été majoritaire dans les collèges et les lycées de l’académie, et en progrès par rapport aux dernières journées de grève nationale (le rectorat annonce une progression de 25% de ses propres chiffres, pourtant très sous-estimés, de 18% à 22.5%). Un pointage sur 1700 personnels attendus dans trente et un établissements donne un estimation du taux de grévistes à 57 %.

Les manifestations ont permis de réunir plus de 4000 personnes dans l’académie. En particulier, le cortège de Marseille contenait à lui seul plus de trois mille personnes dont, fait nouveau, de nombreux lycéens et des parents.

Le SNES Aix-Marseille dénonce la répression dont sont victimes les lycéens qui se mobilisent pour leur avenir, contre la réforme des lycées et les suppressions de postes, repression menée de façon conjointe par l’administration de l’Education Nationale et les forces de l’ordre contre les leaders lycéens.

Le SNES Aix Marseille appelle les collèges et les lycées à amplifier les mobilisations quotidiennes dans les établissements sous des formes variées : votes CONTRE les DGH dans les conseils d’administration, opposition à la mise en place du conseil pédagogique, refus collectif des heures supplémentaires et des tâches bénévoles, rencontres avec les parents, grèves et délégations d’établissement … dans l’objectif de mener le débat et d’emporter la bataille de l’opinion publique.

Prochain temps fort :

la grève « Tous ensemble » du public et du privé

le mardi 23 mars 2010

A Marseille, 10 h 30 au Vieux Port

Le SNES Aix Marseille appelle à mobiliser fortement pour la grève nationale Public/Privé du mardi 23 mars, pour les manifestation et à y assurer la visibilité des revendications du monde de l’éducation.

Lundi 22 mars au soir :

veille de grève dans les établissements

Le SNES Aix Marseille appelle à organiser dans tous les établissements de l’académie des veillées de vigilance et de mobilisation pour la sauvegarde de l’école publique, le lundi 22 mars, à la veille de la grande grève du mardi 23 mars.

Ces veillées doivent être l’occasion de débattre et de mobiliser les parents, les salariés, les lycéens, sur les problématiques de l’Education et de l’investissement d’avenir dans les services publics.

Jeudi 25 mars :

motions de défiance sur la rentrée 2010

A l’occasion de la tenue du Comité Technique Paritaire Académique du jeudi 25 mars, au cours duquel le recteur finalisera la préparation de la rentrée 2010, le SNES Aix-Marseille appelle les collègues et les parents à s’emparer des moyens de communication des établissements pour envoyer au Rectorat des motions de défiance sur l’organisation de la rentrée 2010 au moment même où le CTPA sera réuni au rectorat.

Le SNES Aix-Marseille proposera l’ensemble de ces actions à l’intersyndicale académique qui se réunira en début de semaine et inscrira son action dans le cadre des décisions nationales.

Mercredi 17 mars :

Carnaval revendicatif

A Marseille, à 15 h

au Cours d’Estienne-d’Orves

Le SNES Aix Marseille appelle à un nouveau rassemblement commun le mercredi 17 mars à 15 h sur le Cours d’Estienne-d’Orves de Marseille : à l’orée du printemps, pour symboliser la nécessaire fin de l’hiver budgétaire et du coup de froid pédagogique (situation désastreuse du colllège et démolition des lycées, de la formation des maîtres), organisons le carnaval du renouveau éducatif.

En renouant avec la tradition du carnaval comme lieu de contestation de l’ordre soicial et politique, nous entendons appeler au printemps de l’éducation, au renouveau d’une politique porteuse d’avenir et à la construction d’un système éducatif public, gratuit, laïque et démocratique qui relève enfin le défi de la réussite scolaire pour tous les jeunes de notre pays.
Nous invitons les collègues et les usagers à venir en famille, si possible fardés et déguisés, pour ce carnaval revendicatif au cours duquel nous brûlerons le caramantran des réformes Chatel.
A Marseille, le vendredi 12 mars

Le point sur les taux de grévistes :


Le SNES n’a rien à cacher sur les taux de grévistes : en pièce jointe à la fin de cet article, le recensement des pointages effectués dans les établissements : on attend du rectorat qu’il en fasse autant ! Rappel : le 21 janvier un pointage sur 1550 collègues donnait 49% de grévistes.

Le Rectorat, qui applique les consignes ministérielles de comparer le nombre de grévistes à l’ensemble des personnels et non au nombre de personnels effectivement attendus dans les établissements, minore fortement les taux de grévistes. Là où les pointages du SNES (voir ici) donnent une estimation du nombre de grévistes à 57% des personnels attendus, le rectorat n’annonce que 22.5% de grévistes. Il est quand même obligé de prendre acte d’une poussé de +4.5 pts entre le 21 janvier et le 12 mars, ce qui, pour ses chiffres, représente une augmentation de +25% des estimations ! Le SNES pour sa part note une progression de 49% le 21 janvier à 57% le 12 mars.