Où va l’enseignement technologique industriel ?

Le SNES Aix Marseille a réalisé une enquête auprès de quelques établissements dispensant un enseignement STI(2D).

Il en résulte un an après la mise en application de la réforme une baisse importante des demandes d’inscription en première.

Malgré les quelques disparités d’un établissement à l’autre, la tendance générale est au recul des effectifs.

Ces chiffres sont à confirmer, le SNES FSU a demandé au recteur un bilan complet (flux d’élèves, ouverture /fermeture de classes, suppressions de postes, mesures de carte scolaire, formation des enseignants).

Les éléments que nous présentons sont inquiétants et renforcent le bien fondé de notre démarche :

► revendication d’arrêt des réformes de la voie technologique industrielle et tertiaire,

► redéfinition de l’enseignement technologique transversal vers les enseignements disciplinaires de spécialité pour redonner du corps à la technologie

► maintien du potentiel pédagogique des établissements (refus de brader machines et les équipements)
► refus de fermer les classes à la rentrée.

C’est l’avenir de l’enseignement technologique qui est en jeu. Nous devons préserver l’essentiel et défendre nos formations pour éviter un point de non retour, pour pouvoir insuffler une nouvelle dynamique.

Détails de l’enquête :

Lycée Jean PERRIN Marseille

Au lycée Jean PERRIN:grande inquiétude pour la pérennité STI2D
Avec une capacité d’accueil de 130 élèves , le bilan des conseils de classe propose seulement 61 orientations en STI2D.

Toutes les séries sont touchées par cette désaffection ITEC, SIN, EE.

A force d’expérimenter en permanence des démarches pédagogiques, les élèves perdent les repères, les fondamentaux sont dilués, la filière n’est plus attractive.

Lycée JH Fabre de Carpentras

Contrairement à ce qui semble se passer ailleurs, nos effectifs augmentent
en STI2D l’année prochaine :
En 2011-2012, nous avions 44 élèves en STI2D (avec environ une dizaine
d’élèves venant de l’extérieur) et une vingtaine d’élèves en S SI
Pour la rentrée prochaine :
44 orientations en STI2D dans le lycée, plus une quinzaine
(approximativement) d’entrants extérieurs. Pas de redoublants de première.
39 élèves prévus en S SI
Cette augmentation sensible en S SI surtout semble se faire au détriment des
S SVT et des ES
Il faut dire aussi que la politique d’établissement du lycée favorise
largement les STI : effectifs réduits, dédoublements...

lycée Artaud Marseille

2010/2011 85 inscrits en première STI (méca élec et électronique) taux de remplissage 95%
2011/2012 77 inscrits en STI2D dont 5 redoublants et 10 « extérieurs » en ITEC SIN et EE, fermeture d’une demi EE
2012/2013 pour l’instant 37 inscrits montant des classes de seconde du lycée !!!!!
il est prévu deux classes de première STI2D : ITEC et SIN/EE alors qu’il y avait trois classes de première STI, il y a seulement deux ans

Au lycée Diderot, Marseille

lycée « historique » du génie civil dans l’académie.

lycée « historique » du génie civil dans l’académie.
Les effectifs prévus en 1e STI2D sont en chute libre à la rentrée 2012 : 15 élèves en Architecture et construction et 5 en Energie environnement.
il y a trois ans on avait trois divisions en première génie civil et Une division en première génie énergétique.
Aujourd’hui, à Diderot, l’équipe pédagogique (4 profs dont un nouveau collègue qui sera nommé à partir de la rentrée) de génie mécanique qui assure les enseignements transversaux en STI2D a rencontré le chef de travaux.
La discussion a porté principalement sur les locaux et l’impossibilité de mettre en place les équipements pour réaliser les TP.

La Direction n’envisage pas d’attribuer à la section les trois salles qu’ils réclament. Les arguments sont les suivants :

- Il y aura peu d’élèves à la rentrée 2012 et à la rentrée 2013, donc pas d’augmentation de surface pour une section qui perd des élèves

- A cause des travaux de restructuration, il manquera 5 salles, ce qui pèsera sur les emplois du temps de tous les profs et élèves. Donc pas de surface supplémentaire pour les STI2D.

Les collègues n’acceptent pas ces arguments car, sans locaux suffisants, ils ne peuvent pas installer les bancs de TP que l’Inspection leur somme de mettre en place.

Les collègues ont obtenu néanmoins la promesse d’une heure (hebdomadaire à l’année) rémunérée de coordination et de mise en place des nouveaux systèmes.

Au lycée Lurçat de Martigues (partiel)

qui a créé une 1e STIDD architecture et construction, la classe de 1e de cette année n’était pas complète. Mais à la rentrée 2012, la 1e STIDD Archi et construction sera complète et refusera des élèves qui seront orientés vers la 1e STIDD SIN qui a du mal à se remplir.

Au lycée du Rempart à Marseille,

stabilité des demandes d’orientation vers les sti2d.
La perte d’une demi division à la rentrée 2011 n est pas remise en cause
37 montées pour 35 élèves en première sti2d cette année