17 janvier 2008

L’actualité syndicale

Quelles évolutions des effectifs en lycée ?

La Région a fait réaliser une étude sur les évolutions des effectifs en lycée à l’horizon 2015, présentée au CAEN le 19 décembre.

En privilégiant un scénario dit volontariste :

augmentation du taux d’obtention du bac (+2,1 points soit + 2500 élèves),
stabilisation des effectifs d’apprentis et du privé, l’étude fait malgré tout apparaître une baisse globale d’effectifs de 1758 entre 2005 et 2015 pour les LEGT (13 : -598 ; 84 : -850 ; 04 : -153 ; 05 : -157).

La situation est différente en LP : + 372 élèves, et contrastée selon les bassins de formation : Avignon perdrait le plus d’élèves (- 967), conséquence de la construction du lycée de Villeneuve les Avignon. Il semble donc bien peu pertinent de construire un lycée à Châteaurenard, alors même que plus au Sud (autour de Salon), le manque de places est avéré dès aujourd’hui.

Le mérite de l’étude est d’ouvrir le débat sur l’avenir de la scolarisation en lycée ans notre Région.

L’horizon retenu, 2015, fausse la perspective : la reprise de la fécondité a lieu à partir de 2000 et se poursuit depuis. En 2015, une classe d’âge plus nombreuse arrivera au lycée, et il en sera de même les années suivantes.
Les projections de l’INSEE prévoient la poursuite de la croissance démographique de notre région, due pour un quart à la croissance naturelle et pour trois quart au solde migratoire, comprenant essentiellement des personnes actives, donc en âge d’avoir des enfants à scolariser. Le vieillissement de la population en serait ralentie, le nombre de moins de 20 ans augmenterait, même si leur part relative diminuerait.

Enfin, l’apprentissage atteint aujourd’hui des chiffres record dans notre Région : la courbe de l’apprentissage s’élève à partir de 2004 (26 500) au moment où les effectifs totaux des lycée en Paca atteint son maximum (136 100) pour baisser légèrement les années suivantes. Mais depuis 2005, l’apprentissage opère une envolée impressionnante : 28 000 en 2005, 34 000 en 2006 et, record historique, 37 000 en 2007.

Nous reviendrons sur ces chiffres dans un dossier plus détaillé sur le site du SNES, dès que nous aurons obtenu une série statistique harmonisée : les chiffres donnés par les Rectorats ne coïncident pas avec ceux donnés par l’Etude. Ce sont pourtant les Rectorats qui ont fourni les chiffres.

Josiane Dragoni