22 septembre 2011

L’actualité syndicale

Rentrée ECLAIR à Jacques Prévert : Enseigner ou évaluer ?

Dans notre collège, la priorité semble être désormais de relayer les discours officiels pour nous inciter à être de bons fonctionnaires évaluateurs :

évaluer chaque projet engagé en terme de « plus-value apportée aux élèves », construire des séquences d’enseignement en fonction des items du LPC à valider, multiplier les évaluations communes (les évaluations inter-disciplinaires en science semblent ainsi chercher à nous préparer au passage à l’EIST)... Mais finalement il est très peu question des élèves eux-mêmes, de leurs difficultés et de leurs réussites (sauf pour se féliciter du résultat au brevet, 79% de réussite).

Mauvaise nouvelle en ce qui concerne les effectifs :

notre collège qui perd régulièrement des élèves (70 demandes de dérogation sortantes, « seulement » la moitié accordée cette année) devait ouvrir une classe de 6e. Grande satisfaction pour nous qui pensions que le travail fait en direction du quartier et des familles commençait à porter ses fruits. Cette classe de 6e sera bien ouverte mais au collège d’Allauch !

Autre inquiétude, les assistants pédagogiques qui font partie des moyens ambition réussite : nous en avions 11 à la rentrée 2010, nous n’en aurons plus que 5, les autres basculant sur des postes de surveillant pour compenser l’arrêt des contrats CAE-CUI. Bon nombre d’actions, qui ont fait pourtant la preuve de leur efficacité ne pourront être reconduites.