25 novembre 2013

Carrières

STI : alors que les CHSCT travaillent, le bac 2014 se profile à l’horizon

Voici quelques éléments d’information sur les différents sujets relatifs au dossier de la réforme STI2D, à la date du 25 novembre 2013 :


1) Suicide de Pierre Jacque et enquête du CHSCT Académique

Suite au suicide de Pierre Jacque, enseignant de STI au lycée Artaud, un CHSCT extraordinaire s’est tenu et a constitué une délégation d’enquête du CHSCT composée de représentants de l’administration et des services de prévention, de membres élus des personnels (3 FSU, 1 FO, 1 UNSA). Mardi 08 octobre la délégation d’enquête s’est rendue au lycée Antonin Artaud. Elle a pu s’entretenir avec l’équipe de direction, les enseignants de STI2D et ceux qui ont travaillé avec Pierre Jacque l’an dernier, avec aussi tous les personnels qui souhaitaient apporter leur témoignage. Depuis, d’autres auditions ont eu lieu dans le cadre de cette enquête : IPR de STI2D, un correcteur du bac session 2013, l’épouse de Pierre Jacque.

Visite et auditions donneront lieu à un rapport faisant la synthèse des éléments recueillis et présentant l’analyse des facteurs professionnels ayant exposé notre collègue à des risques psychosociaux. Les conclusions de ce rapport donneront lieu à des préconisations visant l’amélioration des conditions de travail des enseignants de STI2D et des axes de prévention en matière de santé au travail. Ce rapport sera présenté au CHSCT Académique du 17 décembre prochain.

Le travail du CHSCT académique se poursuivra avec l’analyse des répercussions des conditions de travail actuelles sur la santé des enseignants de STI2D afin de proposer des mesures d’amélioration et de prévention des risques.

2) CHSCT ministériel et réponse du Ministère de l’Education nationale

Le CHSCT Ministériel a rendu deux avis, l’un portant sur les risques professionnels auxquels ont été exposés les enseignants de STI suite à la mise en œuvre de la réforme STI2D et l’autre sur la nécessité de remise à plat de la réforme. Il a aussi formulé des préconisations sur les nécessaires mesures d’accompagnement. Le ministère n’a répondu qu’au premier avis, renvoyant l’autre aux compétences du CT Ministériel (Comité Technique, qui débat entre autre des réformes).

Vous trouverez sur le site du SNES l’intégralité de la réponse du Ministère.

http://www.snes.edu/Suite-au-CHSCT-du-14-octobre-le.html

3) Audience des organisations syndicales au Ministère sur la réforme STI2D.

Le suicide tragique de notre collègue a contraint le Ministère à réagir rapidement et à sortir de son silence sur la réforme STI2D. Le SNES demande d’une part que la réforme soit remise à plat et d’autre part que des mesures d’urgence soient prises à la rentrée 2014 afin de soulager la difficulté professionnelle extrême à laquelle les collègues sont confrontés.

L’audience a montré que la souffrance professionnelle des enseignants était prise en compte. Le Ministère annonce des aménagements de la réforme pour la rentrée 2014 qui ne seront présentés qu’au Printemps car l’actualité est aujourd’hui sur l’éducation prioritaire et les métiers, elle sera sur les collèges début 2014. Le SNES continue d’avancer ses revendications pour des aménagements dès la rentrée et une remise à plat de la réforme à moyen terme.

Pour voir les revendications du SNES et signer la pétition en ligne :

http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=31

4) Dans l’académie, actualité STI2D

- Le baccalauréat 2014

Dans le cadre de nos échanges avec les Inspecteurs nous avons demandé à ce que la souveraineté du jury d’examen soit respectée, à ce que l’organisation du baccalauréat 2014 garantisse la confidentialité des débats des jurys et le processus d’harmonisation. Nous avons demandé à ce que l’ensemble des correcteurs soient convoqués pour la réunion d’harmonisation et non une petite partie d’entre eux comme en 2013.

- Les remontées des projets

Il est prévu une remontée des fiches projets avant le 6 décembre. Au vu de la charge de travail considérable que cela représente nous demandons à ce qu’un délai supplémentaire soit accordé aux enseignants et qu’il leur soit possible de travailler à ces fiches sur leur temps de service. Nous invitons les collègues à se réunir pour évoquer collectivement la réponse à apporter à la sollicitation des IPR.

- L’enquête des IPR sur le plan de formation

Lors du CHSCT académique suite au suicide de Pierre Jacque nous avons adressé à l’administration une demande solennelle pour que les moyens en formation soient maintenus dans l’académie pour les enseignants de STI2D et nous avons demandé aux Inspecteurs de retourner devant la profession pour construire un plan de formation au plus près des besoins. L’enquête qui parvient dans les établissements actuellement à la fois sur la formation qui a eu lieu et sur les besoins en formation en est la traduction concrète.

Le SNES appelle les collègues à se saisir de cette opportunité pour faire remonter très précisément les besoins qui sont les leurs, y compris en termes de formation disciplinaire lourde et à rappeler que la formation continue doit se faire sur le temps de service. Il invite aussi les collègues à faire la démonstration que si la formation est un besoin fondamental elle ne peut pas tout : aucune formation ne compensera les défauts structurels de cette réforme, en particulier les enseignements transversaux.

Les IPR annoncent qu’ils réuniront dans chaque établissement les collègues de STI sur le thème de la réforme et de sa mise en œuvre. Le SNES invite les collègues à se réunir en AG rapidement afin d’apporter une réponse collective à cette enquête sur la formation et à préparer la venue des IPR.

Le SNES vous propose des temps d’échange et d’approfondissement sur les divers aspects de la réforme et du combat syndical. N’hésitez pas à nous contacter pour que nous venions dans votre établissement.