9 novembre 2013

L’actualité syndicale

Visite de Jean-Marc Ayrault : le SNES-FSU reçu

Vendredi 8 novembre, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault en déplacement à Marseille a présenté un plan d’urgence pour la ville. 3 milliards de grands travaux, dont près de 10 millions d’euros et 48 emplois pour la jeunesse.
Le SNES-FSU avec les syndicats de la FSU (SNUipp, SNPSPJJ, SDU FSU) a été reçu en audience par les conseillers de Premier ministre et du Recteur

Le SNES-FSU a saisi l’occasion de l’audience des syndicats de la FSU pour présenter aux services du premier Ministre son plan d’urgence pour les quartiers nord de Marseille et les 12 propositions pour refonder l’éducation prioritaire (lire ici).
Nous avons souligné l’extrême polarisation sociale et la forte concurrence du privé, mais aussi la concurrence entre établissements publics.

Le SNES-FSU Aix-Marseille a présenté la « règle de trois » pour Marseille proposant que chaque emploi supplémentaire d’un agent de police (250 emplois depuis septembre 2012) soit accompagné d’un emploi supplémentaire dans l’éducation nationale et d’un emploi d’éducateur spécialisé financé par les collectivités territoriales.

Nous avons insisté sur l’important qu’il y avait à améliorer l’accès des populations marseillaises aux qualifications, étant donné les retards structurels qui handicapent la population régionale.

De ce point de vue, nous avons plaidé pour que :

1) les infrastructures scolaires et sportives soient améliorées, en particulier dans le XIV°. Nous nous félicitons que le SNES ait été entendu et que la Région ait publiquement confirmé la construction d’un nouveau lycée à Saint-Mitre (XIII° arrondissement).

2) l’on veille à l’accès aux formations qualifiantes à la suite du collège pour les élèves issus des milieux populaires

3) les subventions allouées aux associations laïques, aux centre sociaux, aux fonds social soient abondées dans les quartiers populaires

4) l’Education Nationale garde la maîtrise des dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire. Nous avons souligné le rôle important de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) et l’importance qu’il y avait à améliorer la situation matérielle de ses agents.
Nous avons souligné la problématique particulière de la réinsertion scolaire des jeunes sortant de milieu carcéral.

La veille, en audience chez le recteur, nous avons plaidé pour un maillage territorial étroit des centres d’information et d’orientation (CIO). Sur ce point, le SNES reçu la semaine dernière par les conseillers du Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône ont reçu l’assurance que le CG (qui loge certains CIO) partageait ce souci.

Concernant l’éducation prioritaire, nous avons plaidé pour une relance qui n’ignore pas ce qui se fait dans la classe, ce qui signifie de baisser résolument les effectifs des classes de l’éducation prioritaire, de doter les personnels d’une décharge de service permettant de se concerter et de concevoir les réponses pédagogiques adaptées aux difficultés rencontrées.
Nous avons souligné l’importance des vies scolaires et revendiqué une prime ZEP pour les Assistants d’Education.
Alors que l’on parle beaucoup d’un nouveau recentrage de l’éducation prioritaire sur un petit nombre d’établissements, nous avons souligné l’importance des besoins sur Marseille (près de la moitié des collégiens et plus d’un quart des lycéens de Marseille en Education Prioritaire) et nous avons insisté pour qu’il n’y ait pas de sortie, voire des entrées, en prenant l’exemple du Collège Anatole France (Marseille VI°).

Jean-Paul de Gaudemar, conseiller du Premier Ministre chargé de l’Education, accompagné de Jacques Lacroix, secrétaire général du Rectorat et de Stéphane Villar, directeur de Cabinet du recteur, a tenu à montrer une écoute attentive à nos propositions et a annoncé que des réponses positives seraient apportées à plusieurs d’entre elles sous peu dans le cadre de la préparation de la rentrée 2014 ou dans celui de la relance des ZEP. Dans l’instant, en l’absence du Ministre de l’Education Nationale lors de ce déplacement, le Premier Ministre a annoncé un plan de 10 millions d’euros pour la jeunesse, intégrant par exemple une dotation supplémentaire pour l’école ouverte et pour les fonds sociaux, ou encore pour la rénovation du campus de Saint Jérôme. 48 emplois sont par ailleurs annoncés pour la scolarisation des 3 ans et pour le projet ’Plus de Maîtres que de classes" sur l’académie.

Le conseiller du Premier Ministre a par ailleurs souligné l’importance de la formation des professeurs et l’enjeu que représente la création des ESPE, en soulignant qu’il était important de réussir à tisser un lien étroit entre cette école universitaire et les professionnels de terrain.

Participez aux Etats-Généraux du SNES sur l’Education prioritaire :
Jeudi 21 novembre 2013 de 9 h à 17 h au Lycée Saint -Exupéry de Marseille (XV)
Lire ici

Le Plan d’urgence et les 12 propositions du SNES-FSU Aix-Marseille : Lire ici

Adhésion en ligne : http://www.snes.edu/Telecharger-votre-Bulletin-d,21526.html