26 novembre 2006

L’actualité syndicale

ZEP, Ambition réussite...Rien ne va plus !

Nous l’annonçons depuis la rentrée, nous l’avons expliqué au recteur et aux IA lors des instances paritaires. Ca ne sert à rien de faire l’autruche ! Plusieurs établissements ont tiré le signal d’alarme avant les vacances. Le 21/11 c’est le collège ZEP de Mallarmé dans le 13° qui donne l’alerte en cessant le travail.

Problèmes de vie scolaire, hausse des effectifs, insuffisance de moyens pour prendre en charge la complexité de l’échec scolaire : On n’y arrive plus ! Tel est le cri des collègues.

Malgré les moyens, en AR ça ne va pas.

La description des conditions de travail dans les 21 établissements situés en Ambition Réussite sont loin d’être aussi idylliques que le décrivent les médias et l’administration : tensions entre les profs référents et les autres collègues, cloisonnement entre les 2 équipes, une vie scolaire démantelée, des situations de violence au quotidien. L’absence de temps de concertation pour tous crée des tensions entre les collègues surchargés de travail et les profs référents qui eux ayant du temps imposent aux autres des réunions alourdissant encore leur travail. Ceci va à l’encontre d’un véritable travail d’équipe reconnu indispensable par tous. Pire, les collègues réunis le 21/11 décrivent aussi une siscion au sein m^me de l’équipe enseignante ; les profs référents autour du chef d’établissement menent des actions pendant que les autres se démènent comme ils peuvent avec leur classe : cloisonnement complet. En matière de vie scolaire, difficile de trouver un soutien face aux problèmes récurrents et quotidients de discipline : le personnel est sans cesse nouveau et insuffisant. Le remplacement des AED par les CAE s’avère chaque jour plus déstabilisant. Les personnels préoccupés par les recrutements sont moins disponibles, les propositions des ANPE trop souvent contradictoires avec les besoins des établissements, les candidats potentiels sont parfois incapables de prendre en charge la surveillance (à Massenet le CAE recruté a du être remercié au bout de 15 jours tant son comportement était facteur de risques).

Ailleurs la situation se tend

L’aggravation de la situation sociale dans les quartiers, les difficultés quotidiennes que vivent nos élèves dans les ZEP non classée Ambition Réussite rendent la situation quotidienne intenable. Là encore le besoin de concertation régulier est réclamé, l’insuffisance des moyens vie scolaire pointé du doigt.

Il nous faut réagir

Telle l’autruche, la tête dans le sable l’administration ne veut pas voir que rien ne va plus, que le ras le bol des collègues est profond. En gestionnaire aveugle elle décompte les jours de service non faits et crie avec les loups pour dénigrer les personnels qui depuis des années, se donnent sans compter pour faire réussir les élèves malgré les carences de moyens. Aujourd’hui nous disons que la coupe est pleine et engageons partout l’action pour obtenir :
un temps de concertation, des moyens en personnels enseignant et surveillant pour gérer l’ensemble des problèmes. Le SNES invite les collègues de tous les établissements ZEP à réclamer ce temps de concertation et les moyens indispensables au bon fonctionnement pour poursuivre l’année scolaire. Cela peut prendre la forme d’une pétition ou autre, l’essentiel étant de construire une action majoritaire des collègues.