24 mai 2017

L’actualité syndicale

DNB, LSU, bilan de la réforme du collège… : agir au troisième trimestre

DNB, LSU, bilan de la réforme du collège… : agir au troisième trimestre

Positionnement des élèves sur les domaines du socle, bulletin périodique, grille locale concernant l’évaluation de l’oral du DNB, le troisième trimestre sera l’occasion de nouvelles tensions, de nouvelles réunions…

Le SNES-FSU appelle les collègues en collège à des actions au cours du troisième trimestre :

  • heures d’information pour faire le point avant les conseils de classe sur l’évaluation des élèves, l’attitude collective à y adopter et plus généralement sur la mise en place de la réforme du collège
  • recueil de témoignages d’établissements concernant tous les aspects de la réforme et en particulier concernant l’évaluation des élèves (exemples de bulletins, de pratiques locales imposées etc…) pour nourrir une intervention nationale,
  • intervention auprès du chef d’établissement pour que les conseils de classe de Troisième se tiennent dans de bonnes conditions. Les conseils de classe pourraient se tenir sur le temps scolaire afin de prévoir le temps nécessaire au positionnement des élèves sur les domaines du socle,
  • refus de l’accroissement de la charge de travail : refus de renseigner des tableaux à rallonge pour pré-positionner les élèves sur les domaines du socle et refus de participer à d’éventuelles réunions supplémentaires,
  • refus que le CA vote une grille d’évaluation des élèves pour le DNB, vote que certains chefs d’établissement tentent d’imposer. Cette grille peut être présentée, mais les modalités d’évaluation ne font pas partie des compétences des CA, les élèves et les parents n’ont pas à débattre d’une grille d’évaluation des élèves, qui plus est pour une épreuve du DNB !
  • le SNES-FSU invitera les collègues, jury de l’épreuve orale du DNB, à demander une rémunération conformément à ce que les textes prévoient.

Concernant le bilan de fin de cycle, en 6e et en 3e, qui s’effectue selon les 8 domaines du socle, le SNES-FSU appelle les collègues à refuser un remplissage précoce et chronophage. La validation du socle en fin de 3e doit se faire en conformité avec les textes réglementaires dans une approche globale des différents domaines. Cela peut par exemple prendre la forme d’une validation collective en conseil de classe à la fin d’année des niveaux de maîtrise de chaque domaine (sans que cela rallonge démesurément les conseils du 3e trimestre).

Tout recours à des logiciels privés et prescriptifs qui segmentent les domaines en micro-compétences doit être exclu.

Par ailleurs, nous rappelons que le LSU ne doit pas imposer une modalité particulière d’évaluation pour les enseignants au quotidien : le choix des modalités de l’évaluation relève de la liberté pédagogique de chaque enseignant.

Nous constatons, par les remontées de certains S1, que des chefs d’établissement tentent d’imposer aux équipes leur propre vision de l’évaluation. Ainsi certains chefs proposent aux collègues un choix biaisé concernant les bilans périodiques : soit évaluer par compétences, soit par notes plus compétences. Ils omettent volontairement le droit de continuer à évaluer exclusivement par notes.

Pourtant, la circulaire de préparation de la rentrée 2016 (2016-058 du 14 avril 2016) précise qu’« en cours de cycle, les modalités de l’évaluation sont laissées à l’appréciation des équipes ». De même, l’arrêté du 31 décembre 2015 qui fixe les modalités du bilan périodique précise (même en 6e) que le choix exclusif de rester sur des notes est laissé.

En cette fin d’année, continuons à faire respecter notre vision du métier en refusant l’augmentation de la charge de travail et la remise en cause de notre liberté pédagogique. Les militants du SNES Aix-Marseille sont à vos côtés : que ce soit pour une HIS dans votre collège ou un besoin d’informations, n’hésitez pas à faire appel à eux !

Point sur la réglementation de la réforme du collège : Cliquez ici

Adhérez au SNES-FSU Aix-Marseille :l’adhésion en ligne, c’est ici