Les élus représentant les personnels du SNES-FSU et du SNESup-FSU ont travaillé pour optimiser le passage à la hors-classe à compter du 1er septembre 2017.

Les promotions ont été actées à l’issue de la CAPA qui s’est tenue le jeudi 6 juillet 2017. Les syndiqués du SNES-FSU ont été informés dès la fin de la CAPA.

317 collègues sont promus, le barème du dernier promu étant de 215.7 points.

Les promotions sont effectives au 1er septembre 2017, et le gain financier en fin de classe normale est comparable au gain de deux échelons (voir les règles de reclassement ici).

Notre académie compte 4995 promouvables, dont 197 ont fini la carrière en classe normale. Ceux-ci constituent la cible prioritaire de cette promotion car le passage à la hors-classe, et les règles de reclassement afférentes, sont conçues comme un débouché de carrière à l’issue de la classe normale. 190 collègues du 11° échelon ont été promus.

Notre académie compte en outre 1182 collègues au 10° échelon, dont 322 ont obtenu une évaluation très favorable de leur IPR et de leur chef d’établissement. 123 ont été promus cette année (et 4 collègues au 9° échelon). On le voit, les avis qui évaluent l’implication professionnelle sont un critère insuffisant pour départager les collègues du 10°, qui sont très nombreux et pour la plupart très investis dans leur métier.
C’est la raison pour laquelle le SNES-FSU a oeuvré pour ouvrir plus largement l’accès à la hors-classe dans le cadre des négociations PPCR, afin de lever le goulet d’étranglement que nous constatons aujourd’hui pour nos 10°. L’arrivée de classes d’âge très fournies aurait sinon accru le temps d’attente en fin de classe normale.

Nous sommes très fiers d’avoir obtenu que l’employeur s’engage à ce que « tout enseignant ait vocation à accéder à la hors-classe », sauf démérite avéré.

L’accès à la hors-classe est une promotion destinée aux personnels qui ont fini la carrière en classe normale. Or, nous constatons que les évaluateurs ont plutôt tendance à valoriser l’implication des plus jeunes : plus on est jeune, plus on a de chances d’avoir un avis Très favorable. Et la part des collègues ayant un avis Très Favorable décroit très régulièrement jusqu’à 60 ans. Ce phénomène est d’une récurrence et d’une régularité déconcertante. Tout se passe comme si les IPR et les chefs d’établissement oubliaient que les quinquas d’aujourd’hui sont les quadras d’hier !

Rien n’y fait : les avis Très Favorables sont attribués par nos chefs d’établissement et nos IPR à l’âge, au bénéfice des plus jeunes. A l’instar de ce que pointent les sociologues qui étudient les rapports sociaux dans l’entreprise, notre institution valorise la jeunesse, ce dont on pourrait se féliciter si cela n’avait pas pour corolaire la dévalorisation du travail des collègues plus âgés, quelles qu’aient pu être les carrières antérieures de ceux-ci.

Au SNES-FSU, au SNESUP-FSU, nous ne pouvons laisser perdurer une telle discrimination à l’âge, étant entendu que les quinquas d’aujourd’hui sont les quadras d’hier, et que les quadras d’aujourd’hui sont les quinquas de demain. Tout le monde est perdant lorsque le tableau de promotion est construit à rebours de la logique de la carrière.

L’intérêt général suppose au contraire que les promotions soient faites dans l’ordre des vagues générationnelles, l’appréciation de l’implication professionnelle au moyen des avis IPR et CE permettant d’organiser la file d’attente au sein d’une même génération.

Revenir à une gestion des promotions qui soit cohérente avec la pyramide des âges et les vagues générationnelles permettrait en outre d’ouvrir le nouveau débouché de carrière en fin de hors-classe, appelé la classe exceptionnelle, sur des bases conformes à l’intérêt général. En effet, le nombre de places en classe exceptionnelle étant contingenté, il est important que le temps passé par chacun dans ce grade avant le départ en retraite soit le plus court possible.

Le SNES-FSU et le SNESUP-FSU sont les seules organisations syndicales qui s’occupent des carrières des professeurs. N’hésitez pas à participer à nos stages de présentation des nouvelles carrières et de la nouvelle évaluation, n’hésitez pas à vous syndiquer pour votre suivi et votre conseil personnel.

Nous tenons enfin à signaler à tous les collègues qui nous ont écrit pour signaler une erreur de barème, une non-prise en compte de diplôme, une ambiguïté sur le calcul de leurs années en ZEP, une baisse d’avis non circonstanciée, que nous intervenons pour faire évoluer tous ces points en amont de la CAPA du 6 juillet 2017.

Séance de rattrapage sur les nouvelles carrières
Lundi 3 juillet 2017 à 14 h au siège du SNES-FSU :
Plus d’informations par ici
Inscription obligatoire auprès de s3aix@snes.edu

Promotion à la hors classe des certifiés et des CPE avant PPCR Lire ici

La lettre ouverte au Recteur 2016 Lire ici

Bilan de la campagne 2016 Lire ici

Le reclassement au 1er septembre 2017 Lire ici

Adhérez au SNES-FSU Aix-Marseille : l’adhésion en ligne, c’est ici