5 septembre 2017

Catégories

La suppression des contrats aidés dégrade la qualité du fonctionnement des établissements

Rassemblement devant la Préfecture de Marseille, place Felix Baret,
à 13 h mercredi 20 septembre 2017
A l’appel de FSU 13, CGT13, SGEN-CFDT13, MPE13, PEEP13, Solidaires13, UNSA13

Le gouvernement annonce la suppression des contrats aidés. A cette rentrée, la première étape touche d’ores-et-déjà un tiers de ces emplois et laisse brutalement des personnes fragiles sans solution et sans perspective . Pourtant, ces contrats auraient dû permettre, pour des chômeurs longue durée un retour à l’emploi avec une formation. Ces personnes occupaient leur poste depuis au moins 6 mois et parfois 4 ans et demi pour les plus de 50 ans. Cela est inacceptable sur le plan humain. Nous demandons que des solutions individuels soient proposées à chacun dans le cadre d’un véritable dispositif d’insertion vers des emplois pérennes.

Par ailleurs, les contrat aidés supprimés recouvraient des besoins réels et des créations de postes en remplacement sont nécessaires au bon fonctionnement des établissements, administrations et vies scolaires pour couvrir les missions correspondant : aides administratives, les emplois de Vie Scolaire (EVS), auxiliaires de vie scolaire (AVS), et toutes les aides à l’accueil, la sécurité, au entretien, à la cantine, ou à l’informatique.
Nous demandons que les AVS soient prioritaires pour être recrutés en tant que AESH.

Signez la pétition, par ici